| Accueil | Blog | Contact ||| Aller au contenu | Aller aux catégories | Aller à la recherche | Aller au calendrier | Aller aux liens |

jeudi 26 avr 2007

Dour - réunion de quartier 07
» 21 blablas

C'est avec un quart d'heure de retard (l'agent de quartier, Guy Van Bidule et Carlo "not' bourgmesss" Di Antonio étaient au Conseil de Police) que la septième et dernière réunion de quartier de cette première série, a commencé. Elle concernait les rues : Bascule, Baudinchamp, Bavay, Voie Blanche, Canaderie, Cauderloo, Cimetière, Couture, Culot Quézo, Eclusiaux, Fonteny, Frontière, Hardret, Joncquois, Joncquois (Place), Mouligneau, U Moury, Offignies, Panche à l’Aulne, Planche Cabeille, Planquette, Richard, Ropaix, Ruinsette , Sars, Saussette, St-Aubin, Tombois, Totomme, Trieu, Trieu Jean Sart, Trieu Poulin, Vainqueurs, Verte Route, Viane, Warechaix, Wasmes.

Comme d'habitude, depuis sept semaines, je vous livre mes prises de notes et commentaires, en images, en liens et Google Mappées :
  • étaients présents : Carlo "not' bourgmesss" Di Antonio, Jean-Louis "moustache de fer" Allard, Isabelle Abrassart, Jacky Detrain, Bob Kabamba (pas resté longtemps), Damien Dufrasnes (futur président du Logis Dourois), Georges Leonetti (conseiller communal), Yvon Gossuin (conseiller "un peu partout" :-) ), Guy 'Van Bidule' (chef de s'malette et du Service Proximité) et Axel Piérard (l'agent de quartier).
  • avant la réunion, a donc eu lieu la réunion du Conseil de Police : ils ont décidé qui allait être l'agent de quartier supplémentaire (sur les trois qui vont être engagés pendant l'année dont un 'administratif') et l'emplacement du nouveau bâtiment qui accueillera le commissariat de police. Il sera situé derrière le home du CPAS à Dour, proche du Colruyt. Bref, quelque part dans cette zone :
    zone du futur emplacement du commissariat de police à Dour
    Je n'avais jamais remarqué combien le home était proche du cimetière LOL
  • depuis décembre, nos élus ont reçu + de 1200 personnes pendant leurs permanences. Auxquels il faut ajouter plus ou moins 700 personnes pour les réunions de quartier.
  • Carlo fait remarquer qu'ils doivent faire très attention aux phrases qu'ils prononcent parce qu'elles peuvent être mal comprises et déformées. Ex : au Conseil Communal, la commune a choisi de ne plus faire partie de l'IRSIA, l'intercommunale du réseau social d’insertion et d’accueil. Grâce à cette association avec d'autres communes, Dour peut bénéficier du Château des Enfants. Contrairement à ce qui a été compris (amplifié et déformé), il ne sera pas fermé. C'est un problème de communication, certes, mais en même temps, quelqu'un qui ne dit rien ne peut pas commettre d'erreur. "Mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet" Gustave Parking. Quelle référence hein ;-) Cette citation n'a rien à voir ici mais bon, je la trouve belle :-)
  • après ce speetch explicatif de not' bourgmesss, place à la première question : "peut-on ouvrir une fenêtre ?" :-) Impossible car les fenêtres sont bloquées afin d'éviter les vols dans l'école :-/
  • rue de la frontière : "les chicanes ne servent à rien". D'après not' bourgmesss, la plupart des conducteurs ralentissent à cet endroit mais il reste toujours "des fous". Ce n'est apparemment pas l'avis de la majorité des citoyens. Il rappelle donc son projet de placement de 50 boîtiers radars dans lesquels 1 ou 2 radars circuleraient. J'imagine déjà Guy Van Bidule avec sa clef de 12, tous les jours au matin... LOL
  • les casses-vitesses : pour certaines voitures (comme le 4x4 de Damien Dufrasnes ;-) ) il n'y a aucun problème pour les franchir par contre, ils causent beucoup de dégâts aux maisons. Ceux placés près de Marie-Boulette, par contre, sont isolés donc aucun problème.
  • quant aux ilôts à la fin de la rue Ropaix, les voitures passent par la gauche.
  • il y aurait eu 17 morts sur la Rue Ropaix. "mais depuis les chicanes, il n'y en a plus eu" dixit Guy Van Bidule.
  • les radars placés dans les boîtiers seront signalés de leur présence.
  • ceux-ci ne seront jamais amortis car les sous n'atterissent pas dans les caisses de la commune. Tiens, je lance une idée comme ça : pourquoi ne pas pouvoir verser la moitié (ou la totalité) de l'amende à une oeuvre de charité ou à un organisme d'aide social ? Z'en pensez quoi ?
  • qu'est-ce que la commune peut faire en cas de non-paiement des amendes ? c'est la procédure de recouvrement habituel : rappels puis huissiers.
  • chicanes "naturelles" : pour rappel, il s'agit de placer des zones de stationnement alternées. Les groupes de voitures forment donc des chicanes dites "naturelles". Mais elles ne sont possible que lorsqu'il y a des voitures pour stationner. Logique et donc impossible dans certaines rues citées par les habitants.
  • rue de la Frontière encore (Blaugies) : les voitures se stationnent sur les trottoirs.
  • chicanes de la rue de la Frontière : les panneaux sont mal placés et empêchent la circulation des cyclistes.
  • dans chaque réunion de quartier, il y a eu une question ou une déclaration qui fa ait 'hurler' le public. On a eu droit à "et pourquoi pas établir un couvre-feu ?" ou "on devrait pouvoir faire de la délation",... Cette fois : "au Luxembourg, la police a placé des radars dans des bacs à fleurs. C'est une idée mais il faut oser." Ouuuuhhhh :-)
  • où stationner par rapport aux chicanes ? première prise de parole d'Axel Piérard (il avait pris de l'hélium ? LOL Ouai ça va, on a dit qu'on ne se moquait pas des vêtements, du physique et de la famille. Ok, pardon pardon. Et surtout pas quand il s'agit d'un policier en plus :-) ). Bref, il a donné une explication digne d'un géomètre. En gros, pas à moins de 15 mètres d'une chicane. A vérifier...
  • rue Planche Cabeille : il n'y a pas de trottoirs et les herbes des bas-côtés sont hautes : une nouvelle machine va être achetée. Le Service des Travaux va voir s'il sera possible de faucher trois fois par an.
  • Rue de la Frontière encore et toujours : à deux endroits, des haies ne sont pas coupées et empiètent sur les trottoirs. Rappel des amendes administratives.
  • Amendes administratives : Carlo "veut" que les policiers, stewards urbains et APS fassent au moins un constat par rue. Afin que le bouche-à-oreille se fasse rapidement et ainsi montrer aux habitants la volonté de rendre Dour plus propre. Rappel de l'opération Raton-Laveur. Il y en a déjà eu 60 dans le Centre-Ville.
  • zone bleue : les panneaux existent mais la loi n'a jamais été appliquée. Une décision a été prise à la réunion des commerçants et la zone bleue sera donc rétablie. Pour rappel, une zone bleue est une zone de parking où le stationnement n'est autorisé que pendant 2 heures maximum et où l'on doit placer son disque de stationnement. Entendu lors d'une autre RDQ : la surveillance sera faite par une agence privée. Des photos pourraient également être prises si un des agents constate qu'une voiture est stationnée pendant plus d'une période de 2 heures.
  • une personne se tord le pied sur un trottoir abîmé, qui est responsable ? S'il s'agit d'un trottoir communal, "c'est moi" dixit Carlo :-)
  • Opération Raton-Laveur : les ouvriers communaux sont également suscités afin qu'ils remarquent si des dépôts sauvages existent lorsqu'ils se déplacent pour travailler dans les rues. Pas con !
  • rue Saussette : des carcasses de voitures sont entreposées dans un garage afin qu'elles soient réparées. Seulement, certaines voitures ne sont pas immatriculées. Le bourgmestre est déjà intervenu un soir (une nuit) où une voiture était carrément au milieu de la route. La police connaît le dossier et sera plus attentive.
  • dans cette même rue, des voitures font des courses. Rappel que l'on peut prévenir la police quand on le constate.
  • l'entreprise Rougraff, après son déménagement de petit-Dour à la rue de Belle-Vue, a laissé des déchêts (pneus et autres). Une plainte avait été déposée à la police de l'environnement et le dossier suit son cours.
  • les égoûts : rappel qu'en 2010, 100% des rues devront être équipées. La rue Cauderloo ne fait pas partie de ce plan triennal. La priorité de l'Europe est simple : réparer 200m de rues pour desservir 100 maisons est plus important que pour en desservir 3. Logique. Dour fait aprtie de la PASH de la Haine [1] Voici la liste des rues de Dour (et leur distance) à desservir : (nom de la rue et le nombre de mètre)
    Innomée : 1.298
    PARC COMMUNAL : 112
    PLACE DU JEU DE BALLE : 43
    ROUTE VERTE : 394
    RUE ALEXANDRE PATTE : 37
    RUE CAUDERLOO : 284
    RUE CESAR DEPAEPE : 220
    RUE CH. WANTIEZ : 72
    RUE D'AUDREGNIES : 479
    RUE DE BELLE VUE : 64
    RUE DE LA CARRIERE : 132
    RUE DE LA FRONTIERE : 157
    RUE DE LA GARE DE WIHERIES : 438
    RUE DE LA HAUT : 111
    RUE DE LA TOUREILLE : 48
    RUE DE L'ENFER : 325
    RUE D'ELOUGES : 1.652
    RUE DES CHENES : 99
    RUE DES CHÊNES : 242
    RUE DES NO 34 : 371
    RUE DES VIVROEULX : 367
    RUE DU MOULIN : 92
    RUE DU MOULIN MOLLET : 112
    RUE DU PREFEUILLET : 169
    RUE FERRER : 240
    RUE FONTAINE DECLARET : 258
    RUE GRANDE : 29
    RUE HENRI POCHEZ : 311
    RUE JEAN VOLDERS : 92
    RUE MORANFAYT : 1.423
    RUE MOULIGNEAU : 479
    RUE NACFER : 521
    RUE NEUVE : 191
    RUE ROPAIX : 93
    RUE SAINTE-CATHERINE : 70
    RUE SAINT-LOUIS : 104
    RUE SAUSSETTE : 96
    RUE TRIEU POULAIN : 60
    RUE V. NISOL : 171
    RUELLE QUEZIN : 109
    SENTIER ANNOILE BANOT : 118
    SENTIER DE MONTIGNIES : 67
    SENTIER JEAN HOURDOUX : 129
    VOIE BLANCHE : 577
    VOIE DES COCARS : 55
    VOIE D'HAININ : 97
  • qu'en est-il des stations d'épuration individuelle ? désolé, le trio de petites vieilles digne du Muppet Show assises devant moi, m'a empêché d'entendre la réponse :-) Je n'ai pas trouvé de réponse précise sur le site de la SPGE [2].
  • route verte : les voitures roulent à grande vitesse. Le carrefour qu'elle forme avec la rue Viane est dangereux.
  • dans les rues Warechaix et Joncquois, des gens se déchargent ('fin, leur maison hein, pas eux) à travers les jardins et tout ça arrivent dans les égoûts qui sont à présent bouchés.
  • rue d'Offignies : y aura-t-il une piste cyclable ? Il y a un projet de rénovation du Bellevédère et de ses alentours mais pas de la rue d'Offignies.
  • à plusieurs endroits dans la rue Moranfayt, il y a du verre cassé. Difficile d'y circuler à vélo.
  • en regardant une carte d'état-major, un citoyen a remarqué énormément de sentiers disparus. Depuis que je scrute Dour grâce à Google Earth, j'en ai également découvert quelques-uns. Je ferai un fichier .kml à l'occasion. Si vous avez des infos, envoyez-moi tout ça (sur mon mail ou dans un commentaire sur le blog). La commune voudrait en ressortir 2 à 3 par an. Not' bourgmesss met d'ailleurs la main à la pâte car il est en train d'en ressortir un, derrière chez lui. Il veut arriver jusqu'au bois. Histoire de courir tous les matins entre 6h29 et 6h32, seul moment de libre dans son horaire ? LOL
  • un habitant propose son aide à la commune. Carlo est ravi et rappelle les deux projets où la participation des dourois sera sollicitée : le concours (finalement c'est bien un concours :-) ) des cimetières (rappel : chaque conseiller communal et les habitants volontaires se verront attribué un cimetière à entretenir) et une opération 'Dour Propreté' (la date est encore à déterminer).
  • not' bourgmesss a rappelé aux commerçants qu'ils sont responsables, comme chaque citoyen, de leur trottoir. C'est donc 'une fleur' qu'offre la commune quand ce sont des ouvriers communaux qui nettoient la grand-rue.
  • parc à containers : fermé alors qu'il devait être ouvert. C'est arrivé deux fois l'année passée. La commune se demande s'il ne serait pas préférable d'appliquer un horaire unique. Encore faut-il trouver un horaire qui arrange tout le monde.
  • chaque matin, les ouvriers du parc retrouvent des sacs déposés devant la grille. Rappel de la pose d'une caméra de surveillance en septembre.
  • parc à containers encore : un habitant se plaint qu'il n'y a pas de récolte d'huiles végétales. Faux, on peut les déposer dans des caisses, en entrant à gauche.
  • trottoirs : Petit-Dour et Blaugies sont de beaux villages mais on ne sait pas en profiter à cause de l'absence de trottoirs. La commune a demandé les prix pour les différents revêtements. Cela va de 17€ à 50€ du mètre carré. Ex : 17€ pour du macadam noir contre 28€ pour du macadam rouge. La commune va donc adopter le principe de 'macadamiser' un maximum de trottoir en noir, sauf dans le Centre-Ville et alentours où "ça doit être beau".
  • une habitante propose de créer des trottoirs en pelouse comme en Angleterre. Hum, oui pourquoi pas ... ?! :-) Et élargir ou plutôt dispatcher les tombes du cimetière de Dour (devenu trop petit) à la place des trottoirs, non ? A chaque pas, on aurait une pensée pour nos morts :-)
  • ma voisine n'a pas arrêté de dire que tout était une question d'argent, que la commune ne parlait que de ça. Ben vi m'dame, c'est quand même pour ça qu'on les a élus non ? ;-)
  • rue Planche Cabeille : les habitants ont créés une pétition afin d'avoir des trottoirs. Isabelle Abrassart (si, si, elle parle :-)) leur a déjà répondu par courrier. Preuve à l'appui : elle sort la lettre d'un dossier. Ils préparent les réunions les gaillards :-) Carlo leur indique que si cette rue rentre dans le plan triennal, le projet ne pourra pas se faire avant 2 ans minimum.
  • moment que j'ai particulièrement apprécié : en parlant du stationnement dans une rue (de la Frontière je pense, mais je n'en suis pas sûr), Carlo leur explique qu'en choisissant tel système de stationnement, il interdira le système actuel (sur les trottoirs ?). Et là, un gros blanc du public, un ange passe. Et Carlo d'enchaîner "ben ouai, ça ne sera plus possible". Aaarrrgh, les gens se rendent compte du dilemne constant de nos responsables communaux. En prenant une décision, ils doivent dépendre d'autre chose. En pensant bien faire, ils risquent tout le contraire. Bienvenue dans le monde des Bourgmestres et Echevins. LOL
  • rue de l'Enfer : rue qui n'est pas faite pour un gros trafic. Et pourtant, tous les GPS indiquent cette rue afin de rejoindre Dour.
  • il y a différents accès à la rue Moranfayt. Que l'on vienne d'un côté, la limitation de vitesse est de 90km/h ou d'un autre côté, elle est de 50km/h. Bon à savoir en cas de procès... ;-)
  • trottoirs : peut-on le faire soi-même ? Oui. Il y a des conditions mais il suffit de le demander au Service des Travaux. Il y a un an, j'ai demandé le prix pour refaire mon trottoir par la commune (il semblait obligatoire à l'époque de passer par la commune), le prix était de 50€ du mètre carré.
  • éclairage des rues : certaines lampes manquent ou sont faibles. Le temps moyen de remplacement d'une ampoule est de 13 jours. Donc, certaines sont remplacées en 2 jours et d'autres en 24 :-)
  • rue Culot Quézo : (y'a des noms de rues bien marrant quand même LOL) une maison (abandonnée ?) a des fissures dans le mur. Axel Piérard, l'agent de quartier, a rencontré le proprio et l'a "sensiblisé à le réparer".
  • immeuble inoccupé : rappel des amendes. Le seul immeuble inoccupé de Blaugies est une ferme. Quand on compare avec Dour... :-)
  • la commune va fermer le camping de Blaugies. Ils n'ont plus d'autorisation ni de la commune ni des pompiers. Il y avait 40 locataires, il n'y en a déjà plus que 11.
  • un citoyen : "il est obligatoire d'apposer une boîte aux lettres sur sa maison, mais la maison communale n'en a pas" Mouahahah. D'après Jean-Louis Allard (je n'ai pas vérifié), il y en a bien une sur le grillage.
  • trottoirs encore : les marches des trottoirs sont trop hautes pour pouvoir y accéder en chaise-roulante. Les auteurs de projets ne sont pas encore assez sensible à cet aspect. La commune va veiller à ce que chaque projet comporte des accès plus facile.
  • l'ancienne maison communale de Blaugies : dans un premier temps (par l'ancien pouvoir) destiné à accueillir la maison du terroir (carlo di antonio : "pas de trace de projet ni de budget"), elle deviendra probablement un local de réunions, une maison de quartier,... gérée par celle d'Elouges.
  • centre informatique : il y en a déjà un à la cité Yacinthe Harmegnies et un autre au CPAS + 2 ordis à la bibliothèque. A Blaugies et Petit-Dour, il n'y a rien. Peut-être que l'ancienne maison communale de Blaugies pourrait accueillir un ordi. Perso, de la façon que Carlo l'a dit, je doute :-)
  • ancienne école maternelle de Petit-Dour : même projet de maison de quartier.
  • quels sont les retombées pour Dour du Parc naturel des Haut-Pays ? aucune directement. Carlo : "Dour souffre du manque de grands projets pour lesquels on pourrait obtenir des moyens financiers"
  • passif négatif de l'ancienne législature : niquel au niveau financier et administratif. Par contre, il n'y avait pas de schéma de structure communal [3], ni de plan communal de mobilité [4], ni de projet de rénovation urbaine [5], ni de plan communal de développement naturel [6], ni de plan de développement rural [7]. Une commune peut être subsidiée pour chacun de ces projets.
  • qu'est-ce que le PCAT dont la commune vient de lancer un appel à la candidature ? [8] Il s'agit du plan communal d'aménagement du territoire. C'est un forum de représentants. C'est une aide pour le Collège Communal qui lui demande son avis sur certains dossiers. 24 membres dont 12 membres effectifs et 12 suppléants. Jean-Louis Allard dit, qu'entre les désistements, les absences, ... il en reste une dizaine à chaque réunion.
  • rappel de la création d'une Entreprise de Formation par le Travail [9] pour la rénovation de bâtiments et du pavage.
  • le potentiel des ouvriers communaux (aucun commentaire... LOL ) est mis en avant. Exemple : les grilles du passage en-dessous de l'escalier de la maison communale ont été réalisées par un ouvrier communal. Auparavant, on aurait engager une entreprise. Idem pour le muret du Monument aux morts (à Blaugies ?).
  • la place du Joncquois va-t-elle devenir un parking ou restera une place ? Elle restera une place. D'ailleurs, il y a un projet semi-privé avec Blaugies & Patrimoine afin de réensemencer la place et d'y installer des bancs. Une sorte de jardin d'acclimatation. Chouette, je vais pouvoir pique-niquer tranquille.
  • ex camping à la rue Ropaix : il reste des caravanes abandonnées. De la rue, on ne voit rien. La police ne peut pas intervenir vue que c'est une zone privée. Une habitante propose à Alex Piérard de l'accueillir afin qu'il constate par lui-même.
  • une maison déclarée insalubre par la commune peut-elle se voir apposer une pancarte 'à louer' ? Oui pour Guy Van Bidule, non pour d'autres. A vérifier... Le problème est que si quelqu'un ne demande pas sa domiciliation dans ce bâtiment, la police n'est pas sensée savoir que quelqu'un y habite. Et donc, ne peut pas lui indiquer que la maison est insalubre. Autre question piège dont Guy Van Bidule m'a fait part : un motard est-il obligé d'apposer une vignette dans un parking payant ? ben vi, s'il place son ticket derrière son pare-brise, on pourrait lui voler. Pas con hein :-) Celui qui trouve la réponse, gagne... toute ma sympathie et celle de GVB.
  • marché de Dour : les dates des marchés 'test' sont fixées. Il s'agit du 23 juin, du 07 juillet, du 22 septembre et du 29 septembre. La décision finale (quant au changement de jour et d'emplacement) se fera début octobre pour entrer en fonction début du printemps. Il paraît que le marché se déroule tous les lundis depuis ... Charlequin !!! LOL Nos arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières-arrières petits-enfants diront donc "impossible de changer le jour du marché, vous ne vous rendez pas compte?! Il se déroule tous les samedis depuis Carlo Di Antonio, nondidju !!"

Ainsi donc s'achève cette première salve de réunions de quartier à Dour. Que dire sinon que c'est très instructif. Autant au niveau des informations que l'on nous révèle que sur les comportements humains. Tournés principalement sur des problèmes personnels ("le pavé devant ma maison est défait") que sur des objectifs communs (les logements), les dourois ont tout de même fait preuve de sociabilité en se souciant de la vitesse en rue, la sécurité, le respect de l'environnement,...

Se plaignant à chaque début de réunion ("c'est qui mon agent de quartier ?", "on ne le voit jamais !"), ils en sont ressortis, pour la plupart, rassurés, apaisés et/ou motivés par les informations complètes de nos édiles. Evidemment, il existe toujours un flou sur certains projets/travaux mais dans l'ensemble, je crois qu'ils en ont appris plus en 2 heures de réunion qu'en 12 ans.

Pour ma part, j'ai terminé la soirée en taillant une (longue) bavette avec Guy Van Bidule (fallait bien après 7 semaines :-) ) qui, en bon flic, a fait une belle petite enquête afin de retrouver mon identité. Et il l'a trouvée... j'espère pour lui, remarquez. Si un flic n'arrive pas à retrouver qui je suis avec tous les indices que je sème et les 'portes' (du web) que je laisse ouvertes, c'est qu'il ne mérite pas d'être flic. Bref.
Une bien bonne discussion où je lui ai dis tout le bien que je pensais à présent de la police de proximité. Comme quoi, y'a que les imbéciles... Et il m'a dit tout le bien... ah béh non, il ne m'a pas dit du bien de moi :-) Si, que mes écrits, ça devait être un don ! Tu parles, j'écris comme je parle m'biau :-)
On a échangé nos emails (il vient seulement de recevoir un portable relié à internet), on s'est fait la bise, on s'est promis de s'écrire. Il m'a sourit, je l'ai regardé s'éloigner au loin, dans cette rue qui paraissait sans fond. Sa chemise blanche seule perçant la noirceur de cette nuit profonde, éclairée par les lanternes du printemps. Je m'en suis retourné dans mon logis douillet, non sans me rappeler, le coeur gros, l'éclat de ses yeux pétillants et de sa douce voix de borain bien né.
Euh... on s'est dit aurevoir et j'ai retrouvé mon madame quoi. N'allez pas vous imaginer quoi que ce soit hein 8-O

Dernière chose, merci à tous ceux qui ont lus ces résumés. J'ai pris beaucoup de plaisir à me rendre aux réunions de quartier et à réaliser (non sans difficulté parfois... j'étais fatigué :-) ) ces résumés. Mais là ne s'arrête pas mon implication dans la vie douroise. Je continuerai évidemment à parler du renouveau dourois ici (je le fais depuis 8 mois, pensez bien que je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin) et bientôt, je lancerai MonDour.be, un blog bien sûr mais aussi de petites choses bien... 'tranquilles' je dirai.
Et finalement, j'ai de (gros) projets (dans la 'vraie' vie cette fois) qui me tiennent à coeur mais dont je ne peux pas encore vous parler ici.
A demain.


Publication > par kooolman, le jeudi 26 avr 2007 à 11:44 ::
Détails > 21 blablas :: zéro trackback :: [cat. Dour] :: billet #65486 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   |   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------

vendredi 20 avr 2007

Dour - réunion de quartier 06
» un blabla

100 personnes, un bourgmestre (en retard, tsss), 4 échevins (mais où est donc Yvon Brogniez ? Ah oui, il était en train de se faire remonter les bretelles à la réunion du comité du MR dourois :-) Sera-t-il enfin présent à une RDQ ? Peut-être la semaine prochaine à Petit-Dour ?), une conseillère communale, un président de CPAS, un agent de quartier, mon grand ami Van Bidule LOL et tout ce monde dans une (bien trop) petite classe de l'école communale de Wihéries. Il manquait tellement de place que Jacquy Detrain et Bob Kabamba ont été punis au coin pendant toute la réunion. :-)

Comme d'habitude, je vous livre mes prises de notes, commentées, imagées, 'linkées' et 'GoogleMappées' :
  • étaients présents : les "habituels" : Carlo "not' bourgmesss" Di Antonio, Jean-Louis Allard, Jacquy Detrain, Isabelle Abrassart, Claudine Coolsaet et Guy "Van Bidule", chef du secteur 'proximité' dans la Police des Haut-Pays. Auxquels se sont adjoints Bob Kabamba, président du CPAS; Martine Coquelet, vice-présidente du Centre Culturel; et Christelle Janssens, agent de ce quartier.
  • dans son speetch "classique", not' bourgmesss a souligné le fait que les villages hors-dour (élouges, wihéries, blaugies et petit-dour) n'étaient pas oubliés. Wihéries encore un peu moins parce qu'il subit la "pression" de Martine Coquelet et de Claudine Coolsaet, wihérisiennes toutes les deux.
  • ramassage sélectif : les éboueurs ramassent les sacs même non conformes. "Pour 2 bières, tout passe." Un citoyen pense que la majorité des pollueurs sont des miniméxés. Jean-Louis Allard lui fait remarquer que pour donner une dringueille aux ouvriers (de l'ISPH), il faut avoir de l'argent. Mais not' bourgmesss réaffirme que l'entreprise de ramassage ne peut être complice de ça. La commune va donc rappeler les règles à l'ISPH.
  • taxe "poubelles" : les insolvables auront eux aussi leurs sacs "gratuits" malgrè qu'ils ne les paieront pas. Sur 8000 ménages dourois, 400 ne paieront pas leur taxe, 200 de ceux-ci la paieront après le premier rappel et 100 le feront ou pas (insolvables) suite au passage du huissier.
  • logis dourois : rappel que la commune est le proprio et va donc durcir les règles.
  • dépôts sauvages : la commune pense même à du sabotage (mais de qui ? ;-) ) car à plusieurs reprises, des sacs ont été retrouvés éventrés et le contenu éparpillé.
  • opération "Raton Laveur" : "on ne peut pas mener une autre politique avant celle-là" dixit Carlo Di Antonio. Il rappelle le forcing fait par les ouvriers du secteur 'environnement' et le numéro vert qui sera disponible début juin.
  • taxe sur les immeubles abandonnés : 150€ par mètre courrant et par étage. Ce qui revient en moyenne à 10000 à 15000€ par an. Cette taxe peut être appliquée jusqu'au moment où le total déjà payé revient au prix du bien. Là, la commune peut saisir le bâtiment. Plus d'infos sur cette taxe ici : http://www.notaire.be/
  • se parquer sur les trottoirs et/ou devant un garage est interdit. Il s'agit d'un "problème ponctuel" dixit Guy Van Bidule. C'est l'équipe de roulage qui s'occupe de ça.
  • Une citoyenne demande si on peut dénoncer à la police certaines pratiques d'autres citoyens. Marrant, à chaque fois que l'on prononce le mot 'dénonciation', il y a des 'ouuhhhh' et 'roohhh' qui se font entendre :-) La majorité du public étant composée de personnes âgées, je suppose que cela doit leur rappeler de mauvais souvenirs. Guy Van Bidule dit qu'il est "preneur" mais il n'aura aucun pouvoir par la suite. L'agent de quartier pourra aller voir la personne et lui mettre la pression s'il le faut mais pour moi, cela reste une pratique à éviter. Si les gens n'avaient pas peur de parler à leurs voisins, cela n'arriverait peut-être pas autant.
  • quant à faire des photos, c'est différent. C'est guy Van Bidule, encore lui, qui le dit mais n'a pas précisé pourquoi. Je suppose qu'au niveau de la loi, il y a atteinte à la vie privée. Si c'est bien cela, la dénonciation n'est-elle pas une atteinte à la vie privée ?
  • logements à la voie du tram : un projet est en cours sur l'ancienne voie du tram. Dans les champs (forcément) derrière la rue du Quesnoy et la rue Basse :
    dour - projet de lotissements à la voie du tram à Wihéries
    Il s'agit d'une ZACC, Zone d'Aménagement Communal Concertée [1] (anciennement Zone Réserve d'Habitat). Une étude de l'IDEA est en cours et sera disponible dans 2 à 3 mois. Il y a deux ZACC sur Dour, l'une entre la cité Harmegnies et la cité Chevalière et l'autre à "la voie du tram" à Wihéries. Il ne s'agit pas de logements sociaux mais de lotissements (villas), ce qui a l'air de rassuré quelque peu les riverains. Autant la ZACC des deux cités n'a qu'un seul proriétaire (des terrains) autant celle-ci en compte 7 ou 8. Il est donc beaucoup plus difficile d'y construire un projet. Il faut que tous les proprios soient d'accord de vendre au même promoteur. Il ne s'agit ici que du côté droit de la voie du tram, le côté gauche resterait un zone agricole (sauf si avis contraire de l'IDEA). Un problème important concerne le point de sortie de la route (ancienne voie du tram donc). Celle-ci devrait aboutir à la rue Basse. Mais dans ce cas, il faudra exproprier une maison (abandonnée selon les uns, encore occupée selon d'autres). Si le rapport de l'IDEA précise qu'il n'y aura pas possibilité d'y construire assez de maisons, le projet est abandonné. Si les 7 ou 8 propriétaires ne sont pas d'accord pour aller vers le même promoteur, la commune pourrait exproprier les terrains, après passage au Collège puis au Conseil Communal. Bref, bref, bref, le dossier n'est pas assez avancé que pour en discuter plus. Tout est possible dans les deux sens. Perso, je comprends les riverains de la rue du Quesnoy qui ont un paysage digne des Hauts-Pays et verraient apparaître des maisons comme des 'champignons' derrière leur jardin. Ca, en plus du ruisseau (rieu d'Elouges) qui déborde par fortes pluies :-/
  • à Wihéries, il n'y a pas de passages pour piétons. 'fin, il en existe deux mais n'ont pas été repeinds. Comme sur la route de Boussu où 3 'lignes blanches' ont été créées, deux vont être créées à Wihéries. Où ?
  • A l'entrée de la rue du Quesnoy (en venant par le N549, Athis), existait un panneau 'entrée en agglomération'. Il a disparu il y a quelques années et n'a jamais été remplacé. Le poteau est encore là :-) Carlo rappelle son idée des 50 boîtiers à radars dans lesquels 2 circuleraient quotidiennement.
  • au carrefour de la rue Basse et de la rue de l'Eglise, les voitures montent sur les trottoirs. Malheureusement aucune solution n'est possible pour l'instant.
  • Quand un citoyen prononce (en parlant du respect envers la police) le prénom "Noé", un ancien agent de quartier, un gros "ooohhhh" de 'tendresse' se soulève de la salle. Même moi je le connais, mes parents m'en ont déjà parlé. :-)
  • il y a apparemment plusieurs points sensibles à Wihéries. Par 'point sensible' il faut entendre 'lieu où les jeunes se rassemblent'. C'est con d'en arriver là non ? Ok il y a ou a eu (répétez cette phrase plusieurs fois LOL ) de la drogue qui circulait, des dégâts, ... mais est-ce encore le cas ? Le souvenir de tels faits restent apparemment une crainte pour les riverains. Moi je dis, un coups de plâtre de Claudine Coolsaet et on en parle plus ! :-) bref, les points sensibles sont donc (d'après la police, les riverains et les responsables communaux) : le parc, la zone de parking au nord du parc, derrière l'école, la voie du tram.
  • la police a fait un rapport au Collège Communal qui a décidé d'empêcher l'accès aux 4 roues. Mais où ? Il y a eu une grande confusion entre le parc, le chemin derrière le parc, aux environs de l'école,... bref, je n'ai rien compris :-)
  • de manière générale, les riverains savent des choses que la police ignore (non, allez ?! ;-) ), il ne faut donc pas hésiter à les prévenir au maximum lorsque des évènements s'y déroulent.
  • dernièrement, une opération policière a sû démanteler un trafic de drôôôôôgues, 3 mandats ont été délivrés.
  • dans la rue Sainte-Cécile, une citoyenne a noté les numéros de plaque des voitures mal stationnées. Elle en a informé la police. Mais a retrouvé un papier rouge (avertissement ?) sur son pare-brise pour mauvais stationnement. :-) Dans une rue étroite, il faut respecter la règle des 3trois mètres. C'est-à-dire que, quand une voiture stationne, il doit rester 3m libre sur le côté. Mais, il est toujours possible que la police soit plus 'laxiste' si tous les habitants sont d'accord. Si un seul se plaint, la police doit verbaliser. Il existe un parking dans la rue des Honnelles mais les voitures sont régulièrement griffées. Aussi, quand des gens viennent à l'Harmonie, un café où joue l'orchestre... l'Harmonie, les voitures sont garées devant les garages. Il est impossible de créer une zone bleue dans cette rue, vu l'étroitesse.
  • rue benoît : en zone industriel, les camions se garent sur le bas-côté de la route. Mais des tas de cannettes sont jetées dans les fossés.
  • En septembre, des caméras vont être installées devant le parc à container. Ce qui évitera peut-être des dépôts sauvages.
  • rue de la grande-veine, au coin de la rue Béatam, le trottoir s'affaisse. Un camion s'y stationne également après 18h.
  • rue courteville : va-t-il y avoir des travaux ? Jean-Louis Allard rappelle
  • Chapelle Saint-Eloi, en haut de la rue Basse et de la rue des Chênes : cela fait 5 ans qu'elle a été détruite par un bus du TEC. La Commune a désigné un avocat pour les attaquer. Ils prétendent que la route devait être salée. La Commune détient la preuve que le camion était bien passé. En cas de gel, la priorité du salage est donné aux routes empreintées par les TEC.
  • Jacquy Detrain va lancer un projet avec les animateurs de la maison des jeunes dans les sous-sols de la maison du Peuple (ou Communale ?) Comme je lui précisais en fin de réunion, Jacquy Detrain ne communique pas assez ses projets. Il possède déjà un blog [2] et peut disposer de l'envergure de celui des bourgmestre et échevins [3]. Son travail est le plus difficile. La prévention est l'enfant pauvre de la gestion des conflits. M'sieur Detrain aura beau faire toute la prévention qu'il veut, au moindre petit pépin, on dira qu'il n'en a pas fait assez. Voilà pourquoi il doit communiquer beaucoup plus qu'il ne le fait actuellement. Ca ne sera pas difficile. Son dernier billet date du 14 février ! ;-)
  • 100% des égoûts (aucun rapport avec le point précédent LOL ) devront être reliés d'ici 2010 (selon une directive européenne) [4] : il y a 36 portions sur Dour. Rues du Moulin, Nacfer, Edouard et François André sont déjà budgétisée (voir RDQ05 : Elouges). Pour le reste, cela sera planifié dans le prochain plan triennal. Une liste va également être dressée pour les rues possédant déjà les aqueducs mais dont les maisons n'ont pas été reliées.
  • fermeture de la poste d'Elouges et de Wihéries : rappel que cela ne dépend pas du pouvoir de la commune.
  • Bob Kabamba explique le projet des taxi sociaux qui aideront les personnes ayant des problèmes de mobilité pour des petites tâches (aller chercher un médicament, petites courses, ...). Carlo rappelle quant à lui sa volonté de maintenir le plus possible les vieilles personnes chez elle, de part des aménagements spéciaux. Le home ne devrait devenir qu'une décision ultime.
  • une wihérisienne mal-voyante propose que l'on peigne les poteaux en orange (Carlo pense que c'est une très belle couleur :-) ) afin de lui faciliter la vie. Il suffit parfois de petites choses... Jacquy Detrain lui propose également d'entrer en contact régulier avec elle afin qu'elle signale ce genre de problème pour l'élaboration du plan de mobilité.
  • le Dour Infos n'a pas été distribué en bas de la rue de la Fontaine, sûrement à cause de travaux. Il faut signaler ce genre de problèmes à la commune, non seulement pour en recevori un par la poste mais surtout pour que les APS qui les distribuent se "perfectionnent".
  • Dour Infos toujours : il manquait la liste des numéros utiles dans le dernier numéro. Cela sera réparé dans le prochain et en décembre, chaque dourois recevra également le guide Infos Services.
  • les stewards urbains circulent dans le centre-ville de Dour et pas ailleurs. Logique, vu qu'ils sontemployés (et subsidiés) à ce propos. Ils ne peuvent donc pas travailler en dehors du centre-ville.
  • bientôt, les stewards urbains prendront en charge les sorties d'école (dans le centre-ville donc) afin de libérer du temps aux APS. Qui, eux, pourront consacrer ce temps aux villages hors-Dour.
  • un gsm sonne. par politesse, le gars sort dans le couloir. Mais avec l'écho du couloir, on l'entend plus que s'il était resté LOL
  • dans toutes les rues à sens interdit, les égoûts ne sont fait que d'un seul côté ! C'est pas con ça tiens, j'y avais jamais pensé :-) A Bruxelles, les ouvriers placent des panneaux la veille du nettoyage des égoûts pour prévenir les habitants de ne pas stationner. Mais ceci paraît trop lourd pour Carlo Di Antonio et Jean-Louis Allard. Non seulement c'est une décision qui devra être prise à chaque fois par la commune (ordonnance de police, ...) et surtout cela occuperait trop d'ouvriers communaux. Ben vi, un pour chaque panneau... LOL Z'en auraient pour toute la journée... au moins.
  • chiens dangereux : les maîtres sont obligés de passer une muselière sur leur chien (ou leur femme, c'est selon :-D ). Certaines races doivent être déclarées à la commune. [5] Statistiquement, selon Guy Van Bidule, le chien qui mord le plus est le ... labrador ! Logique vu que c'est la race la plus répandue. La différence est que lorqu'un chien tel le labrador mord, le plus souvent il lâche sa prise tout de suite. Qu'un autre s'acharne sur sa proie. Et la pression exercée par la mâchoire d'un caniche n'est pas la même que celle d'un pit-bull ! LOL
  • un habitant propose de se servir du rieu d'Elouges (petit ruisseau) qui prend sa source près du terrain de football de Wihéries, pour nettoyer les camions communaux, ... Seulement il joue un rôle important dans l'égouttage de cette partie du village. Tous les égoûts de la rue du Quesnoy débouchent sur celui de la rue Basse, si le ruisseau ne dillue plus ces égoûts, il y aura de gros problèmes de 'bouchons' et 'd'odeurs'. Si en plus, on pense au projet de lotissements, c'est un fameux chantiers qui devra être effectué. Se servir de cette source pourrait être possible grâce à une citerne dont, quand elle sera remplie, le trop-plein continuerait son cheminement.
  • ikéa : comme je l'ai déjà dit ici, le projet est mort pour Dour.
  • Lidl : un magasin Traffic ne devrait pas s'installer à la place du Lidl actuel mais à côté (dans les champs ?). Brantano semblerait intéressé par le rachat du Lidl. Au jeu des chaises musicales, ce sont les habitants qui seront gagnant :-)
  • Rue Grande de Dour : beaucoup de commerçants veulent s'y installer mais les surfaces ne sont pas assez adaptées.
  • rue Fally : des travaux sont prévus dans le plan triennal.
  • chaudière à condensation : la Région Wallonne 'offre' une déduction fiscale de 2500€ à l'achat d'une telle chaudière. Mais dans le calcul des impôts, la déduction est faite avant le calcul final. Ce qui ne correspond finalement plus à 2500€ de déduction mais beaucoup moins. D'après ma source [6], il s'agit de 40% du montant des travaux plafonné à 2.000€ à indexer donc 2.600 €. Tout ceci rapportera donc plus à la commune. Not' bourgmesss l'a donc bien remercier :-)
  • impôt sur les personnes physiques [7] : il est donc passé de 8.5% à 8.8% (plafond) pour les habitants de Dour. Ce qui rapportera 90.000€ de plus à la commune. Pas mal. Selon not' bourgmesss, vu que le fédéral à baissé en général les impôts (j'y comprend rien niveau impôt alors excusez mes imprécisions :-) ), les 8.8% ne représenteront peut-être même pas les 8.5% actuels. Sauf pour la commune. Z'avez compris ? :(

Voilà, z'avez tout lu ? :-)
Une bien belle réunion, bien mieux que celle d'Elouges (mais est-il important de comparer ?), où l'on a donc pû en savoir plus sur le projet de lotissements de la voie du tram qui en inquiétaient (et doit encore en inquiéter) plus d'un, sur les prochains passages pour piétons (enfin !) et sur diverses petits points pratiques (stationnement, chiens dangereux, ...).
J'ai l'impression que les Wihérisiens avaient bien préparés cette réunion. Plusieurs avaient des notes, d'autres étaient venus en groupe (rue Courteville powaaaaa :-) ). Peut-être un sentiment d'avoir été abandonné pendant de (trop) longues années ?



Ce billet fait partie d'une série de 7. Un par réunion de quartier. Jetez un oeil dans la catégorie Dour de ce blog pour en découvrir plus.

Publication > par kooolman, le vendredi 20 avr 2007 à 18:03 ::
Détails > un blabla :: zéro trackback :: [cat. Dour] :: billet #65478 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------

vendredi 13 avr 2007

Dour - réunion de quartier 05
» 41 blablas

Ahlala ma mère patrie n'a pas été à la hauteur ! :-) Pour la première réunion de quartier "hors-dour", Elouges, mon village, mon royaume, lieu de mes premiers pas, berceau de parties de cache-cache mémorables n'a pas réservé un accueil très glorieux à nos édiles. Peu de monde (40 à tout casser), peu de questions et des débats bien trop longs sur des sujets qui ne méritaient peut-être pas une telle attention (au vue du peu d'information que la commune en avait) et monopolisés par deux riveraines qui apparemment n'en étaient pas à leurs premières demandes auprès des bourgmesss et échevins.
Bref, c'est un peu déçu que je suis revenu de cette RDQ numéro 5 dont je vous fais ici le résumé, sous forme de prise de notes et où comme d'habitude, j'ai omis les sujets 'répétitifs' comme les quads, le peu d'effectif de la police de proximité, l'opération Raton-Laveur, les casses-vitesses, ... Pour avoir les infos sur ces points, regardez du côté des 4 premières réunions de quartier *

  • étaients présents : Carlo "not' bourgmesss" Di Antonio, Jacquy Detrain, Jean-Louis Allard, Isabelle Abrassart (toujours aussi bavarde ;-) ), Guy Van Bidule. Par contre, l'agent de quartier Lecarré était absent pour cause de maladie. Cela n'a donc pas tourné rond... ahah, uhuh... hum oui elle était (très) facile mais fallait que je la fasses :-) Claudine Coolsaet n'était pas là non plus. Pour ceux qui aiment lire Voici, elle a son genou dans une attelle, accident de ski. Voilà ce qui arrive quand on veut déplacer des montagnes, parfois on reçoit des croches-pieds ;-)
  • avant la réunion, Jacquy Detrain m'a annoncé (et c'est peut-être le seul "scoop" de cette réunion) qu'il y avait deux projets de logement à Elouges. L'un près du terril Ferrand, en arrivant à la cité Sainte-Odile. Et l'autre sur le terril du 4. Avec ce dernier, la commune en profiterait pour demander au promoteur d'élargir la rue de la Grande-Veine. A suivre...
  • la cour de l'ancienne commune d'Elouges : parking ou terrain de jeux ? les riverains ne peuvent plus se garer à cause du terrain de basket. Le terrain de pétanque accueille les déjections canines et la table de ping-pong a disparu. Not' bourgmesss dit qu'il faut à présent faire un choix, soit on garde le terrain de basket, demandé par la maison de quartier et occupé par certains jeunes ou on supprime le tout et on refait un parking. Mais où vont alors aller jouer les enfants ? Il y a un gros également au niveau des subsides octroyés par la Région Wallonne pour la réalisation de cette aire de jeux. Si on la supprime, la RW pourrait réclamer la somme qu'ils y avaient injectés. Donc, aucun changement.
  • Il est également impossible d'y faire des zones résidentiels (parking pour riverains), les conditions ne sont pas réunies (espace trop petit notamment). Ceci dit, je n'habite pas ce coin mais à un petit 50m de là, il y a le parking de la Grand-Place qui peut quand même accueillir une bonne centaine de voitures.
  • rue de la Grande-Veine : dangereuse autant au niveau de la vitesse élevée des voitures que du stationnement. un riverain propose d'y installer des casses-vitesses en plastique, très haut et (forcément) très résistants. Un autre propose de la mettre à sens unique comme il en était question il y a 15 ans environs quand la rue des Andrieux a été refaite. Jean-Louis Allard rappelle le coût et les dégâts que peuvent occasionner ces casses-vitesses.
  • rue de la Grande-Veine encore : les voitures se stationnent dans un tournant, où se trouve pourtant une ligne blanche et malgré le rappel des policiers. Ceux-ci vont repasser dans les jours qui viennet pour le rappeler aux habitants. En même temps, j'entendais certains dire qu'ils ne pourraient donc plus stationner pour décharger leurs marchandises. Bin oui... mais non. On peut s'arrêter sur des lignes jaunes (4 feux clignotants) mais pas stationner. Ca ne change donc rien. Van Bidule pourrait peut-être me le confirmer.
  • la rue de la Grande-Veine encore et toujours : les bordures sont à champs (freinés ?), les voitures peuvent donc monter sur le trottoir. A l'époque, il était obligatoire d'installer de telles bordures, les voitures devaient être capables de passer partout. Cela évitait aussi d'abimer les jantes et d'être déporter vers la gauche. Depuis, la sécurité des piétons a pris une plus grande place et l'installation de telles bordures est plus rare. Il est impossible financièrement de changer ces bordures, par contre, not' bourgmesss propose d'y installer des poteaux en bois ou en métal comme au début de la rue des Andrieux.
  • à ce propos, ces poteaux (de la rue des Andrieux) ont été détériorés. Là-dessus, Jacquy Detrain dit "et on sait comment ils ont finis" ... euh non, je ne sais pas moi. Oukil zont finis les poteaux ? Hein dit m'sieur Jacquot ?
  • ici va s'ouvrir un long chapitre (long dans le temps mais pas dans le contenu) sur la rue des Andrieux : les habitants se plaignent de la vitesse élevée des voitures, des casses-vitesses qui ont été mal réalisés, de la signalisation "baroque", des voitures qui stationnent en bas de la rue et qui empêchent la bonne circulation de deux voitures dans le sens opposé, du bruit dans le square. Hé béh, déménagez hein ! ;-) En résumé, la réfection de la route a dû suivre des conditions imposées par le TEC (le bus y passait il y a 10 ans) et donc les casses-vitesses ne devaient pas dépasser une certaine hauteur; la commune peut demander au MET d'apposer des lignes jaunes au bas de la rue mais ce seront des places de parking en moins. Voilà, ce résumé prend 2 minutes à lire mais cela a pris une bonne heure au total pour y arriver. M'enfin.
  • les quads : nouvelle info. la commune et la police comptent sur le code forestier pour pouvoir intervenir auprès des conducteurs de quads. Il faudrait que le code forestier soit assez souple que pour inclure les petits chemins des zones vertes dans le terme 'forêt'.
  • Une habitante indique qu'un groupe de riverains est en train de se constituer pour lutter contre le bruit des quads... oooooouuuuuuuhhhhhhh, n'ont pas peur hein fieu. Ils vont placer des mines peut-être ? :-)
  • sur le terril Ferrand, un contact a été pris avec le propriétaire (toujours à propos des quads) et il déposera sans doute une plainte, ce qui permettra à la police d'intervenir.
  • des travaux de voirie devraient commencer fin de cette année dans les rues paul pastur et edouard andré.
  • la commune a reçu un projet pour la Route de Wallonie (N552) : à partir du rond-point dit "Pino & fils", les 4 bandes se réduiraient à 2 bandes. Des ronds-points seront installés à la Taule et en haut de la rue de la Grande-Veine. Le schéma complet est attendu pour juin.
  • circuit moto : la Che Guevara qui a lancé le mouvement "Un circuit Non merci !" (un conseil de webmaster en passant : vous feriez plus de bruit si votre site n'était pas en flash, il serait mieux référencé :-) ) était présente et a tenu le crachoir pendant (bien trop) longtemps. C'est un des sujets sur lesquels je trovue qu'on a passé trop de temps alors que l'on a pas plus d'infos. Not' bourgmesss a rappelé que la décision, suite à l'étude d'incidence, était dans les mains de la Région Wallonne. L'avis de la commune équivaut à celui des citoyens ou l'étude d'incidence. La décision sera prise par la RW (dont le président est Elio Di Rupo) et personne d'autre. Toutefois, suite à l'étude d'incidence, c'est bien le statut de cette zone qui pourrait changer. De zone industrielle en zone de loisirs. Si ce statut est modifié, il y aura une autre étude d'incidence plus poussée et la décision d'y installer le circuit moto sera prise, encore une fois par la RW. D'ici là, il y aura les élections, ça changera des choses non ? :-)
  • la station d'épuration ne fonctionne pas. Ce n'est pas à cause d'une mauvaise réalisation mais parce que l'égouttage a pris du retard et n'arrive donc pas jusque là. Actuellement, des travaux sont réalisés un peu partout dans Elouges.
  • une habitante du rieu Debove (c'est où ça ?) dit que les égoûts sont bouchés. Carlo : "vous avez attendu 10, vous pouvez bien nous donner 6 mois de plus ?"
  • la même habitante de la rue des Andrieux qui se plaignait tantôt des casses-vitesses, de la signalisation, ... se plaint à présent du bruit du DourFestival. Pourrait-il fermer plus tôt ? Euh... non ! :-) Pour rappel, une réunion spéciale va avoir lieu prochainement.
  • rue des 34 : il est plus question du chemin des 34 que de la rue. C'est le chemin qui longe le terrain de foot. Il sera impossible d'élargir le chemin mais une aire circulaire sera créée au bout afin que les voitures puissent faire demi-tour. Les camions ne savent pas y passer à cause des voitures stationnées. Rappel du bourgmesss avec l'aide de Van Bidule qu'il est interdit de stationner dans une rue s'il ne reste pas 3 mètres d'espace. La route ne peut actuellement pas être asphaltée, cela coûterait trop cher pour la commune pour le peu d'habitant présent. Il faudrait pour cela que les zones agricoles situées derrière le terrain de foot deviennet des zones batissables. Info par m'sieur Michez (conseiller communal) présent à la réunion. Le seul de l'opposition présent jusque maintenant à une telle réunion. Les autres n'habitent pas Dour ? :-)
  • une demande a été introduite au MET pour réaliser 2 lignes blanches, l'une dans la rue du Commerce (en face de la coiffeuse Nicole) et l'autre à la rue Paul Pastur.
  • une rumeur disait que la grille du cimetière d'Elouges avait été volée mais Jean-Louis Allard assure qu'elle est dans les bâtiments du service Travaux afin d'être réparée.
  • Et à propos des cimetières : après l'opération Raton-Laveur, voilà l'opération Feu-Follet ! LOL Après discussion au Conseil Communal, chaque conseiller et échevins s'est vu attribué un cimetière de l'entité. Une espèce de concours sera organisé afin de les rendre plus beau, plus propre. Qui gagnera ce concours ? Suspensssssssssss ! Les citoyens qui voudraient y participer sont les bienvenus.
  • près du Musée Mulpas, les poubelles sont trouées et laissent donc passer tous les déchets que l'on y jette.
  • cité Jules Cantineau : l'aire de mini-foot est saccagée. Cela n'a jamais été réparé. Jean-Louis Allard dit que la partie de l'aire de foot sera rehaussée du côté des habitations afin de ne plus faire de dégâts sur les maisons. Une nouvelle aire fermée (comme sur la place de Blaugies) sera aussi construite.
  • le gars se plaint aussi de ne jamais voir un responsable de la maison de quartier... c'est con, il était assis juste à côté de lui :-)
  • une habitante de la rue Valentin Nisol se plaint que l'on brûle des plastiques. Egalement sur le terril de Ferrand du côté de l'ancien terrain de foot. Rappel par Van Bidule qu'il faut tout de suite téléphoner à la police.
  • du carrefour de la rue du stade et de la rue de la chapelle jusque la rue Valentin Nisol, les voitures se stationnent sur le trottoir. Rappel qu'il est autorisé de se stationner moitié sur rue, moitié sur trottoir. Alors, pourquoi ne pas faire de marques au sol ?
  • à la rue Valentin Nisol, sur l'ancien passage du chemin de fer, rien n'est entretenu et les herbes et ronces commencent (mais cela bien des années) à avoir une bonne hauteur et envahissent la rue. Not' bourgmesss rappelle que les anciens chemins de fer sont de la responsabilité de la Région Wallonne. Une fois que la RW les transforme en Ravel, cela revient à la commune d'entretenir.
  • toujours à la rue Valentin Nisol, au bout de ce cul-de-sac, la route est dégradée. La commune peut asphalter la partie qui lui appartient mais pas sur les terrains privés.
  • "la rue d'audregnies ressemble parfois à Francorchamps". La commune va introduire un dossier au MET.

Voilà donc un petit résumé d'une petite réunion. Non pas qu'Elouges m'ait déçu mais je m'attendais à un peu plus des villageois avec qui j'ai grandis. Les vacances de pâques ? L'oubli de la tenue de cette réunion ? Trop éloignée de l'annonce dans le Dour Info ? Ou Elouges est-il un vrai paradis sur terre où les habitants n'ont rien a demandé à leurs responsables communaux ? Ou s'en foutent-ils ?
En tout cas, je saurai quoi leur dire quand ils se plaindront qu'il ne se passe plus rien (à part un Carnaval avec deux pelés et trois tondus) à Elouges. ;-)


*

Publication > par kooolman, le vendredi 13 avr 2007 à 10:13 ::
Détails > 41 blablas :: zéro trackback :: [cat. Dour] :: billet #65473 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------

jeudi 29 mar 2007

Dour - réunion de quartier 03
» 5 blablas

Réunion de quartier à Dour, la (troisième) cloche a sonné.

Beaucoup plus d'absentéisme (sans mot de leurs parents) cette fois, une septantaine de dourois* présents contre 100 à 120 lors des deux premières réunions. Est-ce parce qu'il s'agit d'un quartier calme où la vie y est paisible et agréable (rajoutez les gazouillis d'oiseaux à la lecture de cette phrase et vous obtenez la pub Joyvalle) ou parce que les dourois y habitant sont moins intéressés par la vie de leur quartier ? Ni l'un ni l'autre à en croire les remarques et recommandations qui suivirent.

Comme à chaque début de réunion, Isabelle Abrassart reprend les copies (formulaire de questions particulières) comme une instit' auprès de ses élèves. Cette comparaison est renforcée par la disposition du public dans la salle, assis sur les petites chaises et derrière les bancs des élèves. Pour certains, c'était un bon d'au moins 60 ans dans le passé. Ils faisaient face aux 'profs' habituels à savoir Carlo Di Antonio, Isabelle Abrassart, Jean-Louis Allard, Jacquy Detrain et Claudine Coolsaet.
Accompagnés de Guy Van... "bidule" vous allez me dire ! Hé bien non ! J'ai enfin compris son nom de famille ! Si, j'vous jure ! Il s'agit de Guy Van Bricsom ou Brixom ou Brikxom ou Bricqsum ou Bricdansl'ventre... reste à savoir comment ça s'écrit. On n'est pas sorti de l'auberge, moi j'vous l'dis ! Van Bidule donc (ben oui, reprenons les bonnes habitudes :-) était venu avec l'agent de quartier (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom). Ce gars m'a épaté (de foie) ! Figurez-vous que j'ai rencontré pour la première fois un policier pédagogue, si 'jvous jure ! Mais j'y reviendrai plus tard.

Et comme dans chaque classe, les cancres étaient au fond ! Moi, y compris :-)

Bref, trève de bavardage, je prend mon stylo et j'écris grand, un carré d'espace, sans oublier la marge à gauche de 2 cm.
Comme d'habitude, je vous retranscris les discussions sous forme de prise de note (en omettant les points déjà expliqués lors des 2 premières RDQ) :
  • chaque APS sera sous la responsabilité d'un policier. D'où, quand un APS remarquera un délit (dépôt sauvage, stationnement interdit, ...) il pourra en informer son policier référent et celui-ci viendra signaler et/ou verbaliser.
  • (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom), en charge de ce quartier depuis juin 2006, m'a paru dans un premier temps comme étant le bleu de la bande. Il a écopé du quartier de Moranfayt (z'imaginez bien qu'il n'a pas de chance ! ... hum, ceci est de l'humour) mais dès la première question, c'est lui qui a pris la parole, coupant la chique à Carlo et Van Bidule, et il y a répondu comme un vrai pédagogue. En gros, le gros souci est un manque de communication entre les différentes populations des cités. "Osez aller vers les personnes vous causant préjudice, parlez-leur et si cela ne va toujours pas, prévenez-moi. J'irai les voir, leur parlerai et on verra ce qui pourra se faire. Evidemment s'il le faut, je sévirerai.". Son message se résume à cela mais c'est énôôôrme. Sans en rajouter, je n'ai jamais vu un policier aussi pédagogue. C'est un discours d'éducateur qu'il tient et non d'un verbaliseur. J'espère que sur le terrain, le travail est aussi parfait que ses paroles.
  • l'agent (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom) pense réinstaurer un comité de quartier.
  • pendant la nuit (je n'ai pas noté l'horaire), il n'y a que deux policiers pour le service d'intervention.
  • logements : il y a eu un laisser-aller par le Logis Dourois et des choses qui n'auraient jamais dû arrivés se sont passées. Not' bourgmesss explique qu'il a des obligations auxquels chaque habitant d'un logement social doit se plier (poubelles, bruit dans la rue, respect du matériel, ...). C'est un vrai rapport de propriétaire-locataire qui va être établi.
  • un fascicule pédagogique a été distribué dans chaque maison des cités. Apparemment très bien réalisé (je pourrai en avoir m'sieur l'agent ?) à en juger par les remarques du public.
  • il y a un manque d'activités : une collaboration avec la Maison de Quartier d'Elouges est en route.
  • des négociations (avec le club tout proche) sont en cours afin de rétablir des équipes de foot pour jeunes.
  • une ducasse de cité pourrait être recréée. Ce qui permettrait de voir ses voisins dans un autre contexte.
  • demande de créer un endroit où les chiens pourraient déféquer en paix. On ne pense pas assez à la solitude du chien devant chier sur un trottoir sale entre une boîte de cola abandonnée et un avaloir bouché. Pour l'instant c'est le bac à sable qui sert de 'caniparc', ce qui n'est pas très hygiénique. Non, allez ?! M'sieur (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom), encore et toujours lui, préconise aussi que les maîtres reprennent un bonne habitude d'éducation.
  • Je vous ai déjà dit que Guy Van Bidule n'avait pas su en placer une jusqu'ici ? Non ? Ha ben voilà, c'est fait :-)
  • Carlo Di Antonio annonce que le Logis Dourois compte 671 logements et non 668 comme annoncé précédement. "On en a retrouvé 3".
  • dans la rue du Longterme, le stationnement est interdit à droite alors qu'à gauche se trouvent des garages (donc stationnement interdit). Un homme a bien proposé (à de nombreuses reprises :-) et le mot est faible) d'enlever lui-même le panneau mais il n'a pas obtenu satisfaction. Message perso à cet homme : "vous voyez, j'ai bien 'rapporté'" ;-)
  • Guy Van Bidule est natif du Champs des Sarts et est en charge de la proximité depuis avril 2006. Non, ce n'est pas un point essentiel mais c'est bien de le savoir :-)
  • l'installation des places de parking pour personnes handicapées est en cours.
  • le pont-à-cavins est un vrai champs de course.
  • rue du longterme : point de vue du stationnement (oui, parce que le monsieur qui voulait enlever le panneau et qui à cette heure n'a toujours pas obtenu satisfaction :-) est revenu encore une fois sur le sujet), la police va faire un rapport de constations et de propositions. Le Collège décidera par la suite de ce qui pourrait y être fait.
  • autre problème de stationnement, à la rue Florichamps (je crois) où les voitures peuvent se stationner moitié sur rue, moitié sur le trottoir. Seulement elles sont plus souvent totalement sur le trottoir.
  • pourquoi des chicanes aux rues Harmegnies, Ropaix et Frontière alors qu'à la rue Moranfayt, il n'y en a pas ? Certains citoyens avaient semble-t-il connaissance de la raison officieuse mais n'en ont pas dit plus. Ouuuuhhh.
  • Certains dos d'ânes et plateaux posent problèmes (comme dit dans la dernière réunion : fissures aux maisons, ...) et ont occasionnés des indemnisations par la commune. 20.000€ pour les faire et finalement 15.000€ en plus pour les démonter.
  • radars : remarque de Carlo : "les gens veulent des radars mais après ils lui téléphonent pour se plaindre qu'ils viennent de se faire avoir".
  • radars encore : Carlo lache l'idée d'une (énorme) installation de boîtiers radars (une cinquantaine) partout dans la commune avec deux ou trois radars circulant dans ces boîtiers. D'où, quand un automobiliste arrivera près d'un boîtier, il ne saura pas s'il y a un radar ou pas. Une vraie roulette russe quoi. Cela n'existe qu'en Flandre. Perso, l'idée est à creuser mais encore faudrait-il savoir où seront situés les radars. Cela ne va pas sans une ré-étude de la vitesse maximale de certaines rues. On pourrait peut-être relancer l'utilisation des charrues, non ? :-)
  • Rue Harmegnies, il semblerait qu'il y ait une étude de l'IBSR. Soit problème de conception ou de réalisation (par rapport aux plans).
  • Carlo Di Antonio a encore des contacts avec Yvon Harmegnies, si, si ! Chaque semaine, celui-ci lui envoie par mail de nombreuses photos de mauvais stationnement ou de déchêts ? Je n'ai pas très bien entendu, sous les rires de l'assistance.
  • Une hausse de la taxe communal "sur les poubelles" a déjà été effectuée à Boussu. La première année, les boussutois ont aussi eu droit à des sacs gratuits mais les années suivantes plus aucun !
  • écologie : les enfants pourront-ils éduquer leurs parents ? C'est sur ça que comptent aussi le plan Raton Laveur à travers des initiatives (responsabilisations, triages, rammassages, ...) dans les écoles.
  • dans la rue pont-à-cavins et champs des sarts, les gens abandonnent leurs sacs poubelles en venant au marché. Hé béh, on aura tout vu ma bonne dame.
  • quand un entrepreneur construit une nouvelle maison, il est "habituelle" qu'il brûle ses plastiques derrière cette maison, à l'abri des regards. Il faut prévenir la police au moment même du délit et non plus tard.
  • encore plus fort, il y a quelques années, à la cité Defuisseaux, c'était la commune qui brûlait des meubles qu'elle venait de réquisitionner. Ca me paraît gros mais plusieurs habitants l'ont confirmés.
  • proposition d'un habitant que les chômeurs travaillent pour la commune le matin, en circulant dans Dour et en prévenant quand ils voient des dépôts sauvages ou délits, ... Réaction du reste du public : rire et indignation.
  • avis unanime quant aux bienfondés de l'espace numérique. très bonne activité pour les ados.
  • Mais rien n'existe pour les plus petits. Ils se retrouvent donc à jouer sur les parkings ou ... sur les toits des garages !
  • certains goals, bancs ou jeux sont détruits par les "vieux" parce que la journée ou le soir, les jeunes font trop de bruit.
  • un projet de plusieurs logements est prévu entre les deux cités. la configuration du quartier va donc changer.
  • la commune va rencontrer les fédérations de scouts et guides afin de recréer des groupes dans l'entité.
  • il est possible de faire une deuxième maison de quartier dans l'entité mais il est interdit pour la commune d'engager du personnel.
  • appel est donc lancé par Jacky Detrain afin d'encourager les aînés à consacrer un peu de leur temps dans des activités avec des jeunes. L'accueil de cette proposition a reçu un franc succès. Sont motivés les vieux ! :-)
  • a l'école de Moranfayt, projet de création d'une école des devoirs en septembre de cette année.
  • l'échevine de l'enseignement dit qu'elle a pleins d'idées mais qu'elle manque de personnel. D'où, relation avec la proposition de Jacky Detrain d'accueillir des aînés afin de développer des projets. Ex : des sports cérébraux.
  • le 11 avril à 14h, aura lieu la première réunion du comité des aînés.
  • le cinéma : je vous en parlais la semaine dernière. info complémentaire : le tenancier du cinéma paie 6000€ pour le chauffage. mais cela coûte 40000€ par an à la commune. Ce qu'il affirme est donc faux, selon Carlo Di Antonio.
  • pourquoi pas un nouveau cinéma dans l'entité ? il y a 4 salles sous exploitées à Wihéries (les bleus, l'harmonie, le peuple et l'eden, qui est en vente). l'idéal serait d'avoir un cinéma de 80 à 100 personnes avec une bonne infrastructure. pourquoi pas dans l'une de ces salles ?
  • le marché : 3 marchés 'tests' auront lieu le premier ou deuxième samedi de juin, septembre et octobre. Tout en gardant le lundi matin. Si le succès est au rendez-vous (je n'en doute pas), le samedi après-midi deviendrait donc le jour du marché, tout en laissant le marché du lundi matin en place et le laisser "mourir".
  • afin de contourner Dour, il y a un projet de création d'une route longeant le four à chaux, un sentier s'appelant le caya (?). Discutant avec mon voisin et ne connaissant pas cet endroit, je ne saurai vous en dire plus. Si quelqu'un a des précisions, qu'il laisse un commentaire ici.
Les grands projets dans ce quartier tourneront donc autour du sport, de l'installation d'un nouveau local (maison de quartier), du projet immobilier avec aménagements entre les deux cités et du stationnement... surtout dans la rue du Longterme ;-)
Aussi, les aînés joueront un grand rôle dans le développement du tissu social et ils ont l'air bien motivés.
Je souligne aussi (et encore) la grande faculté d'écoute et de compréhension de l'agent de quartier (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom).

Rendez-vous mardi prochain à l'école de la gare.



* des rues : Anémones, Aubette, Avaleresse, Bail de Fer, Coron du Bois, Derodé, Fée, Fleurs, Harmegnies, Square Harmegnies, Lilas, Moranfayt, Pensées, Peupliers, Pochez, Pont-à-Cavain, Primevères, Roses, Sauwartan, Warquignies, Rouge Bonnet, Bienfaisance, Longterne.

Publication > par kooolman, le jeudi 29 mar 2007 à 19:22 ::
Détails > 5 blablas :: zéro trackback :: [cat. Dour] :: billet #493 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------

jeudi 22 mar 2007

Dour - réunion de quartier 02
» 15 blablas

Mardi 20 mars 2007, 19h00, je rencontre Carlo, not' bon bourgmesss, au téléphone (comme toujours), devant l'école communale du Centre.
  • Ah, t'es encore là ? Tu viens faire le résumé ? :-)
  • Ben oui hein.
  • Tu vas sûrement encore entendre la même chose que la semaine dernière.
  • Pas grave.
driiiing, hop là, reparti au téléphone le Carlo.

Je le laisse et m'aventure dans la salle de gym où les résidents des rues Mur Troué, Decrucq, Ecoles, Aimeries, Boussu, Coron, Courte, Danhier, Enfer, Foch, Foriez, Godfrin, Lemaitre, Leman, Martyrs, Masson, Moulin Mollet, Alexandre Patte, Peuple, Saint-Louis, Sainte-Croix, Vandervelde, Place Verte, Wallants, Warne, Wauters s'étaient réunis en masse (120 personnes au pifomètre) comme la semaine dernière à Planty, autour d'Isabelle Abrassart, Jacquy Detrain, Jean-Louis Allard, Carlo Di Antonio, Guy Van Bidule (décidément, je n'arriverai jamais à entendre convenablement son nom :-) ) et Thierry Liénard, l'agent de quartier. Arriva par la suite Claudine Coolsaet qui revenait d'une réunion importante dixit le bourgmesss. Elle était en fait en réunion avec des enseignants au sujet de la mise en immersion de la 3e maternelle à Moranfayt.

Bref.

A mon grand étonnement (et ravissement), ce ne fûrent pas les mêmes choses que j'y ai entendues (par rapport à la semaine passée, il va sans dire).
Je vous livre les infos en vrac. J'omets exprès de relater les mêmes infos qu'à Planty :
  • d'entrée de jeu, Carlo Di Antonio met la pression sur le Conseil, je cite "si vous (la populasse) revenez dans 6 mois avec les mêmes problèmes, c'est qu'on n'aura pas fait du bon boulot".
  • la police de proximité : dour compte 1 policier de proximité pour 1700 habitants. Ils veulent arriver à 1 pour 800.
  • les ouvriers emmergeant du CPAS et qui seront ajoutés à l'équipe de l'environnement le seront selon l'article 60 du CPAS. C'est-à-dire, qu'ils travailleront pendant un temps (bien souvent 1 an) et pourront ainsi toucher du chômage par la suite.
  • à 4 reprises, depuis décembre 2006, les policiers ont sû retrouver l'identité de ceux qui jetaient leurs sacs poubelles dans la nature. Sur 119 dépôts sauvages toutefois.
  • bâtiments abandonnés : les propriétaires ont le choix entre payer la taxe, rénover le bâtiment ou vendre.
  • quant aux bâtiments communaux abandonnés, ils seront rénovés et loués. Ex : la conciergerie de l'école de Moranfayt.
  • rue Sainte-Croix : il y a 5 voitures 'ventouses' c-à-d qu'elles sont collées très proches les unes des autres et en stationnement prolongé. Etant donné qu'elles se trouvent sur des lignes jaunes, les policiers vont y jeter un oeil et verbaliser.
  • rue Moulin Mollet : problème de circulation et de stationnement surtout près de la garderie d'enfants.
  • Guy Van Bidule relève le fait qu'il est très difficile d'installer des lignes jaunes. C'est le MET qui doit étudier le dossier et donner son feu vert. Un feu vert pour des lignes jaunes... et c'est un bleu qui a dit ça :-)
  • rue Godfrin (pas sûr) : des voitures font des courses 2 à 3 fois par jour. C'est au premier qui atteindra le casse-vitesse. Coooool :-)
  • les conducteurs des quads qui viennent rouler sur le terril sont originaires de Flandre. Ils font énormément de bruit. Les rares fois où la police a sû les intercepter, ils étaient en règle administrativement. La seule façon de les arrêter serait apparemment de les emmerder un maximum (c'est le boulot favoris des policiers vous me direz :-) ). Appel est donc lancé aux habitants de prévenir la police quand ils les voient se parquer. Mais ils ont totalement le droit de pratiquer ce sport à cet endroit.
  • rue alfred danhier : la zone 30 n'est pas respectée alors qu'il y a des chicanes. Guy Van Bidule souligne qu'à partir d'un certain point, la police ne peut plus rien faire. C'est une question de civisme.
  • rue de Boussu : dans la partie appartenant à Boussu, il y a 2 passages pour piétons. A partir de Dour, il n'y en a plus. Le Conseil a demandé au MET, qui a accepté, la réalisation de 2 ou 3 passages pour piétons.
  • rue Decrucq : nuisance des parents venant rechercher leurs enfants à l'école. C'est ce qu'appelle Jean-Louis Allard, le drive-in, pas mal :-) Guy Van Bidule, décidément très en voix micro, explique que c'est une réaction constatée par les policiers après l'affaire Dutroux. La psychose de l'enlèvement est plus forte que la raison. C'est compréhensible mais c'est finalement une habitude bien ancrée à présent.
  • deuxième nuisance dans cette rue, les voitures prennent le sens interdit dans le ... sens contraire, vous l'aurez compris.
  • les APS (à ne pas confondre avec les stewards urbains) seront recentrés dans leur action. ils n'ont pas le pouvoir de dire aux parents de dégager leur voiture car elle est mal stationnée, seule la police l'a (et heureusement).
  • petite parenthèse, arrivée de Carlo fils. é biô ptit gamin ! Tou' les zieux de s'papa ! LOL
  • la Région Wallonne va interdire les sacs plastiques dans les grandes surfaces, même payant, en 2010. Dour sera pionnière puisqu'à partir de juin 2007, on ne trouvera plus de sacs aux caisses.
  • en plus des 40 sacs poubelles gratuits, 10 à 20 sacs bleus seront également donnés.
  • l'augmentation de cette taxe pour les commerces ? les commerces payent déjà un forfait. Mais qu'ils mettent des sacs pour l'équivalent de 3 ménages ou de 50, le prix est identique. Il y a donc incohérence. Mais la question portait plus sur "un commerce va-t-il payer le forfait + la taxe par habitant ?". Pas de réponse claire. affaire à suivre donc...
  • la Région Wallonne (et cela a été voté au Parlement je crois) veut arriver au "coût vérité" en 2010. C'est-à-dire que 100% du traitement des déchets devra être payés par les habitants. Grâce à l'augmentation de la taxe, Dour arrive déjà au coût vérité pour 2006. Ce qui amène not' bourgmesss à avancer que "plus un dourois recyclera, moins il paiera de taxe". Puisque s'il faut actuellement 100€ (chiffre au hasard) par dourois pour prélever, trier, recycler,... les déchets, peut-être que dans 5 ans, il n'en coûtera plus que 70€. Et donc la taxe communale devrait être baissée. Affaire à suivre surveiller donc...
  • Carlo cherche un agriculteur qui pourrait reprendre et stocker (compostage) les déchets verts de chaque habitant. Cela représenterait une économie de 50.000€ pour la commune. Cela se fait déjà au Luxembourg.
  • les voisins d'une boulangerie se plaignent des nuisances le jour (voitures) et la nuit (musique).
  • d'autres se plaignent de Dour Matériaux. Toutes les entreprises situées en zone industrielle ont eu leur permis d'exploitation enlevés. Ils doivent donc en refaire la demande. Mais cette fois aux nouvelles conditions instaurées par le Conseil Communal. Et donc plus stricte quant au respect des voisins, dégâts occasionnés par les camions, ...
  • rue Ropaix : dégâts dûs aux casses-vitesses qui, par répercussion, font trembler les murs et provoquent des fissûres dans les murs. Une dame raconte qu'à chaque passage de bus, la porte de sa cave s'ouvre. J'ai une solution... laissez la porte ouverte madame :-)
  • au rond-point du point du jour, (note pour les non-dourois : comme il n'y a pas 36 rond-points à Dour, tout le monde sait de quel rond-point il s'agit LOL l'autre étant appelé "le rond-point de Texaco".), les feux rouges ne sont jamais respectés. encore uen fois, la seule réponse apportée est "c'est une question de civisme".
  • la commune va acheter des panneaux style 'grand crayon de couleur' pour installer à proximité des écoles.
  • les zones 30 ont été imposées par le gouvernement fédéral. mais le coût en revient aux communes.
  • des zones SUL (Sens Unique Limité) vont aussi probablement être instaurées. Les vélos pourront rouler en sens inverse dans des rues à sens unique. Je sais qu'il en existe déjà quelques-unes à Mons, il n'y a jamais eu d'accident.
  • les radars (aaah, enfin on aborde un de mes sujets de prédilection :-) ) : projet de la commune d'en acquérir un deuxième. une idée d'un citoyen (très fleuri, comprenne qui pourra) propose d'installer des radars fixes avec ou sans appareil-photo, sur la route de Wallonie par ex. Les conducteurs ne sauraient pas s'il y en a un et donc ralentiront à chaque.
  • Les Wallans : plusieurs dépôts sauvages
  • rue alexandre patte : pareil
  • rue moulin mollet, beaucoup s'engage dans le sens interdit à cause d'une mauvaise indication. impossibilité d'installer un panneau de type D1 b à cause du C1 déjà installé... c'est technique hein :-)
  • parenthèse marrante : une jeune femme relève le même problème mais dans la rue Alfred Danhier. Quand sa maman veut lui glisser quelque chose dans l'oreille, la fille lui dit : "attend, monsieur le bougmestre va me parler" :-) Ensuite, à la fin de la discussion, elle se retourne vers sa mère et lui dit, toute fière, "j'ai bien parlé hein" Mouahahahahah !!!!!
  • Un investisseur est intéressé par le bâtiment du Moulin Mollet. 20 logements pourraient y être construits. Puis le promoteur devrait "s'attaquer" aux grands hangars. D'après une habitante, attention à l'amiante !
  • 5 grands projets de créations de logements sont en cours à Dour : le triangle de la rue masson, du peuple et vandervelde (derrière Hubo et les "contributions") dont je vous parlais la semaine dernière (80 logements); le Moulin Mollet (20 logements), sur le parking de la futur ex pompe Fina (le parking pourrait être relié à la Grand-Rue); à la voie du Prêtre et rue Roi Albert (câbleries), 2 investisseurs sont intéressés pour des constructions mixtes (logements + commerces); le belvédère.
  • Le Belvédère : les subsides de la Région Wallonne sont attribués dans un périmètre défini. La commune réfléchit donc a la meilleure implication des bâtiments. le projet tournera autour des loisirs, sports et détente avec des logements un peu plus loin. il est a noté que toutes les entrées de Dour sont dans un état déplorables. On pourrait profiter de ces subsides pour réaménager l'entrée jouxtant le Belvédère.
  • Auparavant, le Belvédère se situait sur une zone de parc, à présent cela a été modifié en zone rcréative et de logements.
  • le fond des batîments scolaires va probablement intervenir afin de réhabiliter les locaux et jardins de l'Athénée, côté rue de Boussu en logements.
  • prochainement, on pourra découvrir une maquette du projet qui sera développé au Belvédère.
  • le cinéma n'est pas assez fréquenté. le Centre Culturel n'est même pas reconnu en tant que Centre Culturel de la Communauté Française. il faut absolument une politique culturelle et le cinéma en fait partie. Seulement, le responsable est tenu par un contrat disant qu'il y a un nombre défini de diffusions (12) de chaque film, et ce, même s'il n'y a aucun spectateur !
  • on sent une "légère" tension entre le responsable du cinéma et le bourgmesss :-) c'est le moins que l'on puisse dire puisque ce responsable a réalisé une pétition, au cinéma et sur le marché, afin de maintenir son cinéma. Ce qui est évidnt mais bon, les "vieux" et le changement hein :-)
  • le gros problème actuel est surtout que, quand quelqu'un demande la salle pour une pièce de théâtre ou autre, elle est occupée par le cinéma... vide !
  • marquage des rues : le MET ne marque qu'à partir du mois d'avril.
  • Belle-Vue : il y a 2 propositions d'installation à Hornu et non une seule.
  • Si la Région Wallonne donne son accord, le terrain devant Belle-Vue pourrait accueillir le nouveau bâtiment de la police des Hauts-Pays
  • les bâtiments de la gendarmerie (rue de l'Yser si je ne me trompe) ont été prévus pour accueillir 12 policiers. Ils y travaillent à 50 !
  • élagage des arbres : en plus de la blague (malheureusmeent ce n'est pas une blague, c'est la vérité) de l'élagueur ayant déposé un certificat médical pour... vertiges, on a appris que le budget alloué à l'élagage s'éleve à 7000€. Ceux-ci économisés cette année + ceux de l'année prochaine permettront de déléguer ce travail à une entreprise privée.
  • Dour Matériaux a obtenu l'autorisation, depuis un an, d'installer une antenne gsm mais ils ne l'ont toujours pas fait. Peut-être serait-ce comme à Elouges, où là aussi, un habitant avait obtenu l'autorisation mais a finalement renoncé.
  • les night-shop : il y en a deux et n'y en aura pas plus. la commune les a obligés à installer une poubelle devant chez eux. elle ira même peut-être plus loin en leur demandant de ramasser les canettes et déchets dans un rayon de 50 mètres.
  • circuit moto : il va plus que probablement être créé. Elio Di Rupo en a parlé au salon de l'auto/moto et l'IDEA a donné son accord de principe. Dans 1 mois, l'étude d'incidence sera transmise aux communes d'Hensies et de Dour. La construction ne démarerait toutefois que dans 3 ans si aucun recours n'est déposé. le projet global pourrait créer 300 emplois. Si les chiffres sont réels, c'est très intéressant pour Dour.
  • Un centre de technologie (FOREM) devrait y être installé.
  • le terril Saint-Antoine est devenu un vrai dépotoire. Le curateur a été contacté pour le nettoyer.
  • sinon, il y a forcément eu annonce et rappel sur les sujets suivants : la taxe et les sacs poubelles gratuits, le projet Raton Laveur, l'augmentation de l'effectif de la police de proximité, le plan de circulation à l'étude, ...
Une réunion bien différente de la première. Quoique... Les dourois viennent toujours avec leur problème perso et ont bien souvent difficile à penser collectivement. Ou, quand ils le font, cela ressemble à : "Ca serait super d'avoir des places de parking dans la rue. Tout le monde pourrait en profiter." Et quelques instants plus tard : "Mais pas devant chez moi" ;-)

Voilà toute la difficulté des responsables communaux qui jusqu'à présent l'affronte sans broncher. Vont-ils continuer ?
Le courage de décisions 'désagréables' (sacs poubelles, taxe IPP, ...) sera-t-il toujours aussi fort ?

C'est le moment de 'passer ces douloureuses', l'aura acquise pendant les élections est encore au plus fort. Le sera-t-il encore dans quelques mois ? On en aura déjà une petite idée en octobre et novembre quand ils reviendront devant leurs élus.
Comme disait Carlo ci-plus haut, "si vous revenez avec les mêmes problèmes, c'est qu'on n'aura pas fait notre travail". Toute la pensée du Conseil Communal se résume en cette phrase. Au service du peuple. Du concret et rien d'autre. Fini le temps de la réflexion et/ou du laxisme, c'est du concret que les gens attendent et ils sont prêt à faire des sacrifices (pendant un temps toutefois) afin d'obtenir des résultats.

C'est beau un peuple qui se réveille, non ? On en verserait presque une larme, didju !

Publication > par kooolman, le jeudi 22 mar 2007 à 13:23 ::
Détails > 15 blablas :: zéro trackback :: [cat. Dour] :: billet #485 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------
« août 2010
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031