| Accueil | Blog | Contact ||| Aller au contenu | Aller aux catégories | Aller à la recherche | Aller au calendrier | Aller aux liens |

mardi 15 juil 2008

Grappig van scenario…
» zéro blabla

Je m'endors belge et je me réveille apatride.
Ah non, ça c'est le scénario suivant, j'ai sauté une page.

Publication > par kooolman, le mardi 15 juil 2008 à 08:10 ::
Détails > zéro blabla :: zéro trackback :: [cat. General] :: billet #65770 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------

samedi 28 juin 2008

Non mais...
» zéro blabla

Faudrait pas croire que c'est parce que j'ai l'air à l'ouest que je ne maîtrise pas ce que je dis.

Bon, faut que j'explique pourquoi je dis ça.

Je reviens d'une soirée où le vin blanc et l'amaretto ont coulés à flôt. Et j'ai remarqué des regards de couples, qui se croisaient quand je parlais (vaguement) de choses qui paraissaient secrètes.

J'adore le monde de la politique. Pas pour les croches-pattes ridicules et infantiles que certains s'évertuent à exercer. Plutôt pour les tactiques et les actes (surtout) qui sont réalisés.
Noir, blanc, parfois gris. Les décisions doivent se prendre avec un raisonnement qui me plaît assez. Et je ne dis pas ça suite à la troisième phrase de cet article...

Bref.

Quand je donne ma position sur un sujet politique, en discutant avec un homme politique, je remarque les regards des autres convives. Certains s'en foutent éperdûment. Ils ont raisons.
D'autres sont intrigués. "Mais de quoi il parle lui ?"
Et d'autres se disent (du moins, c'est ce que je crois percevoir dans leur regard) "ouhla, on assiste à un truc intéressant là". Un peu comme moi quand, au détour d'une conversation dans une soirée lambda, je laisse traîner une oreille dans une conversation entre des responsables/acteurs politiques... J'ai l'oeil qui frétille, l'oreille qui s'aiguise et le sourire qui se pointe au creu de mes lèvres.

Alors bon, pour revenir à moi (on n'est pas sur mon blog pour rien), je respecte toujours la frontière que je m'étais imposée. Il est très rare, vraiment très rare (ou vraiment lors d'une soirée arrosée), que mes propos dépassent ma pensée. Quand je suis dans un endroit où je parle à un certain type de personne, d'un certain titre, d'une certaine responsabilité politique, il est donc très rare quand je ne me fixe pas des barrières.
Ces barrières peuvent être un "secret" que je viens d'apprendre sur quelqu'un, ou un sujet qui fait l'actualité ou une demande de précision qui ne doit pas forcément être apprise sur le moment ou auprès de cette personne, ... (note : suis-je bien clair, je ne sais plus... ? :-) )

bref.

  • Je parle de politique.
  • Je parle tout seul.
  • Je parle pour rien.
  • Je parle sur un blog, ce qui revient au même.
  • Bref, ça n'intéresse personne à part moi.
  • Je m'arrête donc là.
A bientôt...

Publication > par kooolman, le samedi 28 juin 2008 à 23:50 ::
Détails > zéro blabla :: zéro trackback :: [cat. General] :: billet #65766 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------

dimanche 25 nov 2007

Orange-Bleue : même les morts peuvent donner leur avis
» zéro blabla

Même les morts peuvent donner leur avis

Merci à Jean ;-)

Publication > par kooolman, le dimanche 25 nov 2007 à 15:24 ::
Détails > zéro blabla :: zéro trackback :: [cat. General] :: billet #65664 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   |   |   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------

dimanche 18 nov 2007

BHV, il avait tout prévu dès 2005 !
» 2 blablas

Quel visionnaire ce Pirette !


Je n'aime pas ce gars. Mais il faut avouer que là, il est très bon ! (via Delphine)

Publication > par kooolman, le dimanche 18 nov 2007 à 20:22 ::
Détails > 2 blablas :: zéro trackback :: [cat. Vidéo] :: billet #65663 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   |   |   |   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------

vendredi 5 oct 2007

Qu'il signe à la pointe de son épée...
» 6 blablas

Not' bourgmesss' a enfilé sa cape de député au Parlement Wallon et a tracé un 'C' qui veut dire 'Carlo' sur la tête de José Happart. Extraits :
Question orale du député Carlo Di Antonio à Mme. Marie-Dominique Simonet, ministre des affaires extérieures, de la recherche et des technologies nouvelles sur "la nature des relations entre la Région wallonne et la Biélorussie".
M. Carlo Di Antonio (cdH). – Je souhaite vous interroger de manière assez large sur l’état actuel des relations entre la Région wallonne et la République de Biélorussie. Pouvez-vous m’indiquer quelle est la nature de ces relations ?
(...)
Mme Marie-Dominique Simonet, Ministre de la Recherche, des Technologies nouvelles et des Relations extérieures. – Le Bélarus est la dernière dictature d'Europe et la dernière dictature communiste avec la Corée du Nord. (...) La Commissaire européenne, Mme Ferrero-Waldner, (...) a de nouveau demandé aux autorités bélarusses de libérer les détenus politiques et de respecter les droits inaliénables de réunion et d'expression du peuple bélarusse.
Le Gouvernement de la Région wallonne s'aligne naturellement sur la politique définie par le Conseil de l'Union européenne en la matière. Parmi d'autres mesures, celui-ci a décidé que les contacts au niveau ministériel étaient suspendus. Les contacts entre fonctionnaires sont acceptés.
(...)
M. Carlo Di Antonio (cdH). - Je remercie Mme la Ministre pour sa réponse. Je suis particulièrement attentif à cette situation, notamment parce que j'ai la chance d'accueillir deux fois par an un enfant biélorusse chez moi, ce qui me donne également l'occasion de m'entretenir avec ses parents et d'en savoir un peu plus sur ce régime.
Votre réponse est claire et complète. Elle me rassure pleinement. Je pense que la position de la Région wallonne est légitime et conforme aux mesures décidées au niveau européen. Tout cela ne fait que renforcer mon étonnement face à la réunion officielle et l'accueil chaleureux prodigué avant l'été par le Président de notre Parlement, José Happart, à l'égard de l'Ambassadeur de Biélorussie. Certes, celui-ci venait dans notre enceinte à l'occasion du vernissage d'une exposition de peintres biélorusses. Fallait-il pour autant que M. Happart le fasse applaudir par toute notre Assemblée ? Qu'il organise un cocktail en son honneur et affirme que tout cela témoignait des relations entre la Wallonie et la Biélorussie et souligne la dimension particulière de cette dernière ? Le compte-rendu de ce vernissage figure d'ailleurs sur le site web du Parlement Wallon.
Après vos propres explications, que doit-on penser de tout cela ? Ces agissements n'entrent-ils pas en pleine contradiction avec la politique extérieure officielle du Gouvernement wallon que vous venez de nous rappeler ? Partagez-vous mon étonnement et mon malaise ? Il est vrai que l'Ambassadeur n'est pas concerné par les sanctions décidées par l'Union européenne et il n'y a, ici, formellement rien d'illégal à l'inviter et à le recevoir.
En effet, contrairement à l'homologue de M. Happart, l'Ambassadeur, lui, n'est pas interdit de séjour. Néanmoins, symboliquement, l'excellent accueil réservé à l'Ambassadeur d'un tel régime au sein-même de notre Assemblée parlementaire n'est-il pas quelque peu scandaleux ?Veut-on dire par là qu'on cautionne les agissements et dérives des autorités biélorusses ? L'une ou l'autre partie de chasse justifie-t-elle qu'en retour, le Parlement tout entier doive accueillir le représentant officiel d'une dictature et lui témoigner autant de sympathie ? À mon avis, M. Happart, qui a lui-même été longtemps Parlementaire européen, et qui, en juin dernier, organisait un voyage d'éducation citoyenne auprès des institutions européennes à Strasbourg, aurait mieux fait de s'inspirer de l'action du Parlement européen. En effet, ce dernier, au lieu de recevoir en son sein un représentant officiel du Président biélorusse, a plutôt préféré remettre en 2006 son prix le plus prestigieux, le Prix Sakharov, à l'opposant principal de ce même Président, M. Alexandre Milinkiewicz, chef de l'opposition biélorusse et, à ce titre, régulièrement emprisonné par la police politique de ce « si sympathique » régime.
Source : http://www.carlodiantonio.be/blog/
Ca va co fé du boucan d'in l'baraque !

Publication > par kooolman, le vendredi 5 oct 2007 à 13:55 ::
Détails > 6 blablas :: zéro trackback :: [cat. Dour] :: billet #65640 :: lu 0 fois ::
Tags >   |   |   |   |   ::

------------------------------------------//fin//------------------------------------------
« août 2010
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031