Réunion de quartier à Dour, la (troisième) cloche a sonné.

Beaucoup plus d'absentéisme (sans mot de leurs parents) cette fois, une septantaine de dourois* présents contre 100 à 120 lors des deux premières réunions. Est-ce parce qu'il s'agit d'un quartier calme où la vie y est paisible et agréable (rajoutez les gazouillis d'oiseaux à la lecture de cette phrase et vous obtenez la pub Joyvalle) ou parce que les dourois y habitant sont moins intéressés par la vie de leur quartier ? Ni l'un ni l'autre à en croire les remarques et recommandations qui suivirent.

Comme à chaque début de réunion, Isabelle Abrassart reprend les copies (formulaire de questions particulières) comme une instit' auprès de ses élèves. Cette comparaison est renforcée par la disposition du public dans la salle, assis sur les petites chaises et derrière les bancs des élèves. Pour certains, c'était un bon d'au moins 60 ans dans le passé. Ils faisaient face aux 'profs' habituels à savoir Carlo Di Antonio, Isabelle Abrassart, Jean-Louis Allard, Jacquy Detrain et Claudine Coolsaet.
Accompagnés de Guy Van... "bidule" vous allez me dire ! Hé bien non ! J'ai enfin compris son nom de famille ! Si, j'vous jure ! Il s'agit de Guy Van Bricsom ou Brixom ou Brikxom ou Bricqsum ou Bricdansl'ventre... reste à savoir comment ça s'écrit. On n'est pas sorti de l'auberge, moi j'vous l'dis ! Van Bidule donc (ben oui, reprenons les bonnes habitudes :-) était venu avec l'agent de quartier (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom). Ce gars m'a épaté (de foie) ! Figurez-vous que j'ai rencontré pour la première fois un policier pédagogue, si 'jvous jure ! Mais j'y reviendrai plus tard.

Et comme dans chaque classe, les cancres étaient au fond ! Moi, y compris :-)

Bref, trève de bavardage, je prend mon stylo et j'écris grand, un carré d'espace, sans oublier la marge à gauche de 2 cm.
Comme d'habitude, je vous retranscris les discussions sous forme de prise de note (en omettant les points déjà expliqués lors des 2 premières RDQ) :
  • chaque APS sera sous la responsabilité d'un policier. D'où, quand un APS remarquera un délit (dépôt sauvage, stationnement interdit, ...) il pourra en informer son policier référent et celui-ci viendra signaler et/ou verbaliser.
  • (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom), en charge de ce quartier depuis juin 2006, m'a paru dans un premier temps comme étant le bleu de la bande. Il a écopé du quartier de Moranfayt (z'imaginez bien qu'il n'a pas de chance ! ... hum, ceci est de l'humour) mais dès la première question, c'est lui qui a pris la parole, coupant la chique à Carlo et Van Bidule, et il y a répondu comme un vrai pédagogue. En gros, le gros souci est un manque de communication entre les différentes populations des cités. "Osez aller vers les personnes vous causant préjudice, parlez-leur et si cela ne va toujours pas, prévenez-moi. J'irai les voir, leur parlerai et on verra ce qui pourra se faire. Evidemment s'il le faut, je sévirerai.". Son message se résume à cela mais c'est énôôôrme. Sans en rajouter, je n'ai jamais vu un policier aussi pédagogue. C'est un discours d'éducateur qu'il tient et non d'un verbaliseur. J'espère que sur le terrain, le travail est aussi parfait que ses paroles.
  • l'agent (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom) pense réinstaurer un comité de quartier.
  • pendant la nuit (je n'ai pas noté l'horaire), il n'y a que deux policiers pour le service d'intervention.
  • logements : il y a eu un laisser-aller par le Logis Dourois et des choses qui n'auraient jamais dû arrivés se sont passées. Not' bourgmesss explique qu'il a des obligations auxquels chaque habitant d'un logement social doit se plier (poubelles, bruit dans la rue, respect du matériel, ...). C'est un vrai rapport de propriétaire-locataire qui va être établi.
  • un fascicule pédagogique a été distribué dans chaque maison des cités. Apparemment très bien réalisé (je pourrai en avoir m'sieur l'agent ?) à en juger par les remarques du public.
  • il y a un manque d'activités : une collaboration avec la Maison de Quartier d'Elouges est en route.
  • des négociations (avec le club tout proche) sont en cours afin de rétablir des équipes de foot pour jeunes.
  • une ducasse de cité pourrait être recréée. Ce qui permettrait de voir ses voisins dans un autre contexte.
  • demande de créer un endroit où les chiens pourraient déféquer en paix. On ne pense pas assez à la solitude du chien devant chier sur un trottoir sale entre une boîte de cola abandonnée et un avaloir bouché. Pour l'instant c'est le bac à sable qui sert de 'caniparc', ce qui n'est pas très hygiénique. Non, allez ?! M'sieur (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom), encore et toujours lui, préconise aussi que les maîtres reprennent un bonne habitude d'éducation.
  • Je vous ai déjà dit que Guy Van Bidule n'avait pas su en placer une jusqu'ici ? Non ? Ha ben voilà, c'est fait :-)
  • Carlo Di Antonio annonce que le Logis Dourois compte 671 logements et non 668 comme annoncé précédement. "On en a retrouvé 3".
  • dans la rue du Longterme, le stationnement est interdit à droite alors qu'à gauche se trouvent des garages (donc stationnement interdit). Un homme a bien proposé (à de nombreuses reprises :-) et le mot est faible) d'enlever lui-même le panneau mais il n'a pas obtenu satisfaction. Message perso à cet homme : "vous voyez, j'ai bien 'rapporté'" ;-)
  • Guy Van Bidule est natif du Champs des Sarts et est en charge de la proximité depuis avril 2006. Non, ce n'est pas un point essentiel mais c'est bien de le savoir :-)
  • l'installation des places de parking pour personnes handicapées est en cours.
  • le pont-à-cavins est un vrai champs de course.
  • rue du longterme : point de vue du stationnement (oui, parce que le monsieur qui voulait enlever le panneau et qui à cette heure n'a toujours pas obtenu satisfaction :-) est revenu encore une fois sur le sujet), la police va faire un rapport de constations et de propositions. Le Collège décidera par la suite de ce qui pourrait y être fait.
  • autre problème de stationnement, à la rue Florichamps (je crois) où les voitures peuvent se stationner moitié sur rue, moitié sur le trottoir. Seulement elles sont plus souvent totalement sur le trottoir.
  • pourquoi des chicanes aux rues Harmegnies, Ropaix et Frontière alors qu'à la rue Moranfayt, il n'y en a pas ? Certains citoyens avaient semble-t-il connaissance de la raison officieuse mais n'en ont pas dit plus. Ouuuuhhh.
  • Certains dos d'ânes et plateaux posent problèmes (comme dit dans la dernière réunion : fissures aux maisons, ...) et ont occasionnés des indemnisations par la commune. 20.000€ pour les faire et finalement 15.000€ en plus pour les démonter.
  • radars : remarque de Carlo : "les gens veulent des radars mais après ils lui téléphonent pour se plaindre qu'ils viennent de se faire avoir".
  • radars encore : Carlo lache l'idée d'une (énorme) installation de boîtiers radars (une cinquantaine) partout dans la commune avec deux ou trois radars circulant dans ces boîtiers. D'où, quand un automobiliste arrivera près d'un boîtier, il ne saura pas s'il y a un radar ou pas. Une vraie roulette russe quoi. Cela n'existe qu'en Flandre. Perso, l'idée est à creuser mais encore faudrait-il savoir où seront situés les radars. Cela ne va pas sans une ré-étude de la vitesse maximale de certaines rues. On pourrait peut-être relancer l'utilisation des charrues, non ? :-)
  • Rue Harmegnies, il semblerait qu'il y ait une étude de l'IBSR. Soit problème de conception ou de réalisation (par rapport aux plans).
  • Carlo Di Antonio a encore des contacts avec Yvon Harmegnies, si, si ! Chaque semaine, celui-ci lui envoie par mail de nombreuses photos de mauvais stationnement ou de déchêts ? Je n'ai pas très bien entendu, sous les rires de l'assistance.
  • Une hausse de la taxe communal "sur les poubelles" a déjà été effectuée à Boussu. La première année, les boussutois ont aussi eu droit à des sacs gratuits mais les années suivantes plus aucun !
  • écologie : les enfants pourront-ils éduquer leurs parents ? C'est sur ça que comptent aussi le plan Raton Laveur à travers des initiatives (responsabilisations, triages, rammassages, ...) dans les écoles.
  • dans la rue pont-à-cavins et champs des sarts, les gens abandonnent leurs sacs poubelles en venant au marché. Hé béh, on aura tout vu ma bonne dame.
  • quand un entrepreneur construit une nouvelle maison, il est "habituelle" qu'il brûle ses plastiques derrière cette maison, à l'abri des regards. Il faut prévenir la police au moment même du délit et non plus tard.
  • encore plus fort, il y a quelques années, à la cité Defuisseaux, c'était la commune qui brûlait des meubles qu'elle venait de réquisitionner. Ca me paraît gros mais plusieurs habitants l'ont confirmés.
  • proposition d'un habitant que les chômeurs travaillent pour la commune le matin, en circulant dans Dour et en prévenant quand ils voient des dépôts sauvages ou délits, ... Réaction du reste du public : rire et indignation.
  • avis unanime quant aux bienfondés de l'espace numérique. très bonne activité pour les ados.
  • Mais rien n'existe pour les plus petits. Ils se retrouvent donc à jouer sur les parkings ou ... sur les toits des garages !
  • certains goals, bancs ou jeux sont détruits par les "vieux" parce que la journée ou le soir, les jeunes font trop de bruit.
  • un projet de plusieurs logements est prévu entre les deux cités. la configuration du quartier va donc changer.
  • la commune va rencontrer les fédérations de scouts et guides afin de recréer des groupes dans l'entité.
  • il est possible de faire une deuxième maison de quartier dans l'entité mais il est interdit pour la commune d'engager du personnel.
  • appel est donc lancé par Jacky Detrain afin d'encourager les aînés à consacrer un peu de leur temps dans des activités avec des jeunes. L'accueil de cette proposition a reçu un franc succès. Sont motivés les vieux ! :-)
  • a l'école de Moranfayt, projet de création d'une école des devoirs en septembre de cette année.
  • l'échevine de l'enseignement dit qu'elle a pleins d'idées mais qu'elle manque de personnel. D'où, relation avec la proposition de Jacky Detrain d'accueillir des aînés afin de développer des projets. Ex : des sports cérébraux.
  • le 11 avril à 14h, aura lieu la première réunion du comité des aînés.
  • le cinéma : je vous en parlais la semaine dernière. info complémentaire : le tenancier du cinéma paie 6000€ pour le chauffage. mais cela coûte 40000€ par an à la commune. Ce qu'il affirme est donc faux, selon Carlo Di Antonio.
  • pourquoi pas un nouveau cinéma dans l'entité ? il y a 4 salles sous exploitées à Wihéries (les bleus, l'harmonie, le peuple et l'eden, qui est en vente). l'idéal serait d'avoir un cinéma de 80 à 100 personnes avec une bonne infrastructure. pourquoi pas dans l'une de ces salles ?
  • le marché : 3 marchés 'tests' auront lieu le premier ou deuxième samedi de juin, septembre et octobre. Tout en gardant le lundi matin. Si le succès est au rendez-vous (je n'en doute pas), le samedi après-midi deviendrait donc le jour du marché, tout en laissant le marché du lundi matin en place et le laisser "mourir".
  • afin de contourner Dour, il y a un projet de création d'une route longeant le four à chaux, un sentier s'appelant le caya (?). Discutant avec mon voisin et ne connaissant pas cet endroit, je ne saurai vous en dire plus. Si quelqu'un a des précisions, qu'il laisse un commentaire ici.
Les grands projets dans ce quartier tourneront donc autour du sport, de l'installation d'un nouveau local (maison de quartier), du projet immobilier avec aménagements entre les deux cités et du stationnement... surtout dans la rue du Longterme ;-)
Aussi, les aînés joueront un grand rôle dans le développement du tissu social et ils ont l'air bien motivés.
Je souligne aussi (et encore) la grande faculté d'écoute et de compréhension de l'agent de quartier (mise à jour : un policier qui ne veut plus que je cite son nom).

Rendez-vous mardi prochain à l'école de la gare.



* des rues : Anémones, Aubette, Avaleresse, Bail de Fer, Coron du Bois, Derodé, Fée, Fleurs, Harmegnies, Square Harmegnies, Lilas, Moranfayt, Pensées, Peupliers, Pochez, Pont-à-Cavain, Primevères, Roses, Sauwartan, Warquignies, Rouge Bonnet, Bienfaisance, Longterne.